Le président Tebboune a usé de termes forts pour exprimer le soutien indéfectible de l’Algérie à son voisin de l’Est, alors que celui-ci est confronté à des pressions internationales, notamment après le  décret émis le 22 septembre dernier en Tunisie,  officialisant la suspension de plusieurs chapitres de la Constitution et l’instauration de « mesures exceptionnelles ». « Nous ne lésinerons sur rien pour Tunisie », a déclaré le président Tebboune.  

Animant une conférence de presse en présence de son hôte mercredi à Tunis, le président Tebboune a fait savoir que l’Algérie travaille de concert avec la Tunisie pour renforcer le cadre juridique qui servira à approfondir et renforcer les relations bilatérales entre les deux pays.

Le chef de l’État est même allé jusqu’à dire que les deux pays œuvrent à réaliser une intégration économique qui a pour objectif « la prospérité des deux peuples frères ».

Selon les termes utilisés par le président algérien, la Tunisie est une extension de l’Algérie et que l’Algérie ne l’est pas moins, notant le «soutien indéfectible» de l’Algérie à la «Tunisie sœur pour laquelle elle ne lésinera sur rien ».