Abdelmadjid Tebboune : Un Bilan Présidentiel en Quête de Second Mandat

0
Abdelmadjid Tebboune : Un Bilan Présidentiel en Quête de Second Mandat

En cette journée de Noël, le président Abdelmadjid Tebboune a choisi de s’adresser à la nation algérienne, non pas pour évoquer les festivités, mais pour faire le point sur son premier mandat à la tête de l’État. Dans un discours prononcé devant les membres du Parlement, Tebboune a dressé un bilan détaillé de ses quatre années au pouvoir, évoquant les défis relevés, les réalisations accomplies, et bien sûr, la perspective d’un second mandat. 

Un Discours Historique

Le discours du président Tebboune revêt une importance particulière pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il s’agit de la première fois depuis 1977, du temps du défunt président Houari Boumédiène, qu’un chef de l’État algérien s’adresse au Parlement. Cette nouvelle tradition, initiée par Tebboune, vise à instaurer un dialogue annuel entre le pouvoir exécutif et législatif.

Le président a également tenu à souligner que les membres actuels du Parlement étaient élus de manière transparente, sans l’influence de l’argent, marquant ainsi sa volonté de promouvoir une gouvernance intègre. Les 407 députés de l’Assemblée populaire nationale et les 148 sénateurs du Conseil de la nation ont écouté attentivement le président, certains parmi eux exprimant le souhait qu’il se présente pour un second mandat.

Le Bilan d’une Présidence Éprouvée

Le début du premier mandat de Tebboune a été marqué par des défis majeurs. La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a été suivie par les retombées de la guerre en Ukraine. À cela s’ajoutaient les tentatives des « résidus de la Issaba » pour saper les fondements de la « nouvelle Algérie, » allant jusqu’à provoquer des pénuries d’oxygène et de produits alimentaires.

Le président n’a pas hésité à dénoncer ces actes, soulignant que certains étaient prêts à mettre en danger la vie des Algériens pour atteindre leurs objectifs sombres. Malgré ces défis, l’Algérie s’est engagée sur la voie de la réforme et de la diversification économique.

La Métamorphose de l’Algérie

L’une des réalisations majeures de la présidence Tebboune est la transformation de l’économie algérienne, autrefois dépendante des recettes pétrolières. Le président a souligné que les exportations hors hydrocarbures ont augmenté de façon spectaculaire, passant de 1,8 milliard de dollars à 7 milliards en 2022.

Des projets miniers stratégiques, tels que l’exploitation du gisement de fer de Gara Djebilet et celui de phosphate de Tébessa, ont été lancés pour stimuler l’industrie. L’Algérie vise à exporter 5 millions de tonnes de produits sidérurgiques en 2024, renforçant ainsi sa position sur la scène économique mondiale.

Le président a également évoqué les réformes institutionnelles, la nouvelle loi sur l’investissement, et la numérisation du pays comme des étapes cruciales de cette transformation.

L’Égalité et la Justice Sociale

Un autre aspect mis en avant par Abdelmadjid Tebboune est son engagement envers l’égalité et la justice sociale. Il a rappelé les programmes visant à améliorer les conditions de vie dans les « zones d’ombre » du pays, soulignant qu’il ne tolérerait pas que certains Algériens vivent dans l’opulence tandis que d’autres sont privés de tout.

Les mesures sociales, telles que l’abattement de l’impôt sur le revenu pour les bas salaires et l’institution d’une allocation chômage, ont contribué à réduire les inégalités. L’Algérie a suivi une trajectoire de croissance impressionnante, avec des réserves de change atteignant 70 milliards de dollars.

La Quête d’un Second Mandat

Le discours présidentiel s’est conclu sur une note de suspense. Bien que plusieurs députés et sénateurs aient exprimé leur désir de voir Abdelmadjid Tebboune briguer un second mandat, le président n’a pas encore officialisé sa candidature. Il a laissé entendre que la décision appartiendrait au peuple.

Le message est clair : Tebboune est prêt à poursuivre son travail pour l’Algérie si le peuple le souhaite. La réponse à cette question cruciale pourrait façonner l’avenir politique du pays dans les années à venir.

Le discours du président Abdelmadjid Tebboune devant le Parlement marque une étape importante dans la politique algérienne. Il offre un aperçu des réalisations de son premier mandat et soulève la question de la possibilité d’un second. L’Algérie, en transformation rapide, se trouve à un moment charnière de son histoire, où le choix du leadership à venir pourrait avoir un impact considérable. L’avenir politique de la nation demeure incertain, mais le dialogue et l’engagement du peuple algérien continueront de jouer un rôle central dans son évolution.

Article précédentL’Algérie Réclame Justice : Les Essais Nucléaires Français dans le Sahara sous le Feu des Projecteurs
Article suivantDestruction du Novocherkassk : Kiev Frappe un Coup Dévastateur à la Marine Russe en Mer Noire