Après avoir supprimé l’examen de fin d’études primaires (5e), le ministère de l’Éducation nationale compte revoir sa copie concernant celui du baccalauréat. Ainsi, le département d’Abdelhakim Belaabed, compte soumettre l’accès à l’université à un calcul de la moyenne des trois trimestres et celle du BAC.  

Selon l’inspecteur général du ministère de l’Éducation, Boualem Bellaouar, le ministère de tutelle envisagerait de modifier les modalités d’accès à l’université, et ce, en calculant la moyenne générale annuelle et celle obtenue par le candidat au baccalauréat.

Toujours en ce qui concerne les épreuves du BAC, il a fait savoir que les services du ministère ont commencé à former les enseignants chargés de la préparation des sujets d’examens.

L’intervenant a assuré que les questions qui seront posées seront exemptes de toute ambigüité. « Elles ne seront pas sujettes aux interprétations », a-t-il garanti.