Le procureur général près la Cour d’Alger, Sid Ahmed Mourad, a tenu, ce jeudi, une conférence de presse consacrée à l’affaire du jeune Djamel Bensmaïl victime d’un horrible assassinat à Larbaâ N’Aṭh Iraten (Tizi-Ouzou) le 11 aout dernier.  Le représentant du parquet général a évoqué l’émission d’un mandat d’arrêt international contre le leadeur du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni et d’une vaste opération de déstabilisation dans laquelle sont impliquées des « parties étrangères ».

Le procureur général a expliqué que la justice algérienne va émettre un mandat d’arrêt international contre le leader du MAK. Il a également souligné le fait que 24 mis en cause appartiennent au même mouvement.

Le parquet général a également parlé d’une vase opération de déstabilisation « planifiés, avec l’implication de parties étrangères ». il est également question de « manipulation des foules afin de provoquer une situation de chaos.

Le procureur général a, par ailleurs, parlé des suspects identifiés dont 29 sont actuellement en fuite. Jusqu’à présent, 83 suspects ont été placés sous mandat de dépôt, a-t-il ajouté.

Article précédentCité 11 décembre 1960 à Ain Benin / quatre mois sans une goutte d’eau
Article suivantLa militante sahraouie Haïdar se dit assignée à résidence