blank

La fédération algérienne de football (FAF) a pondu un nouveau communiqué à propos du match barrage du 29 mars dernier ayant opposé les verts à la sélection camerounaise. Le document indique que la FAF avait engagé des experts indépendants pour évaluer l’arbitrage de la rencontre et qu’ils ont abouti à la conclusion que celui-ci était « suspect ».  

La FAF précise que la FIFA avait été informée des conclusions de cette expertise menée par une agence indépendante le 4 avril dernier. Et d’ajouter que les conclusions sans équivoque formulées par cette agence indépendante, soulignant notamment « l’annulation d’un penalty » et « l’annulation d’un but valable pour l’équipe algérienne » et la « validation d’un but non valable pour les Camerounais », ont tout simplement été éludés par la FIFA.

La fédération algérienne reproche à la FIFA de ne pas avoir répondu aux demandes formulées par la FAF dans sa réponse rendue le 6 mai dernier.

« La réponse de la Commission d’arbitrage de la FIFA ne comportait aucune référence à l’arbitre du match, alors que la plainte de la FAF faisait précisément référence à des situations considérées comme sujettes à controverse », ajoute le communiqué.

Article précédentIl exécutait des manœuvres dangereuses : un chauffard arrêté à El Oued (vidéo)
Article suivantFootball: Al-Ahly Club pince le Marocain Lakjaa avec un plan de 06 revendications