blank

Le député de la communauté algérienne établie en France, Mohamed Bekhadra s’est vu signifier une interdiction d’entrer au siège de l’APN, à cause de ses liens avec l’armée française.  

Ainsi, ce député, qui s’était fait élire sur liste du Front national algérien (FNA), a accompli son service national au sein de l’armée française, a rapporté EL Khabar, précisant que face aux membres de la commission juridique de l’APN qui l’a interrogé en visioconférence, l’intéressé a essayé de défendre sa cause, tout en refusant catégoriquement d‘abandonner volontairement son immunité parlementaire.

La semaine dernière, le ministère de la Justice avait introduit auprès des bureaux de l’APN et du sénat, des demandes de levée de l’immunité parlementaire concernant une dizaine de parlementaires.

Les personnes ciblées par ces levées d’immunité ont toutes été épinglées pour cumulent de fonctions, ou un autre antécédent avec la justice. En ce qui le concerne, Mohamed Bekhadra, est dans le viseur de la justice pour le motif que l’on sait et qui est beaucoup plus sensible.

Article précédentIls l’ont fait ! : Des supporters algériens manifestent devant le siège de la FIFA en Suisse (vidéo)
Article suivantUn navire transportant 750 tonnes de gazole coule au large de la Tunisie : le risque de marée noire n’est pas à écarter