L’assassinat de trois civils algériens ciblés par un tire de drone marocain près de Bir Lahlou sur les territoires libérés du Sahara occidental n’est pas le résultat d’une erreur, mais un acte délibéré, selon des sources du renseignement espagnol cité par le quotidien El Pais.

« Des sources du renseignement espagnol confirment que l’attaque a eu lieu avec des drones et doutent sérieusement qu’il puisse s’agir d’une erreur », a rapporté le quotidien espagnol El Pais.

Et d’ajouter que les conclusions des services du renseignement espagnol « confirment les conclusions de l’enquête menée par les autorités algériennes au lendemain de l’attentat » et selon lesquelles cette « attaque a été commise par un armement sophistiqué ».

Rappelons que trois camionneurs algériens ont été assassinés par un bombardement de leurs camions, alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla.

La présidence de la République algérienne avait indiqué dans un communiqué que « plusieurs facteurs désignant les forces d’occupation marocaine au Sahara occidental comme ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat ».