Khaoula Bessam

Agée à peine de 18 ans, Khaoula Bessam, est la meilleure lauréate à l’examen du baccalauréat au niveau national, filière « Sciences expérimentales » de la session 2009/2010, avec une note de 18,77.

Elle a été honorée, avec ses pairs, par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, lundi à Alger à l’occasion d’une cérémonie organisée au palais du Peuple, en présence de hauts responsables de l’Etat.

Khaoula a reconnu ne « pas pouvoir contenir son émotion » à l’effet de rencontrer et de parler au président de la République. « C’est une double consécration pour moi, car je suis la meilleure au niveau national et, en plus, j’ai pu parler à notre Président », a-t-elle dit.
« Je n’en reviens pas dans la mesure où il s’agit de moments privilégiés pour moi », a ajouté Khaoula avec un sourire qui ne l’a pas quitté durant toute la cérémonie.

Pleine d’humilité, cette jeune fille au physique athlétique, n’a pas cessé de rendre hommage à ses parents et à ses professeurs qui l’ont accompagnée et encouragée tout au long de l’année. « C’est grâce à eux que j’ai réussi », a-t-elle dit, renchérissant que sa réussite est également « celle de l’Algérie et de la démocratisation de l’enseignement ».

Khaoula, du lycée d’El-Mokrani 2 (Ben-Aknoun, Alger), a affirmé qu’elle ignore encore la spécialité pour laquelle elle optera, puisque sa moyenne générale au bac lui offre un « embarras du choix ».

« Quelle que soit ma spécialité, je resterai une citoyenne dévouée et au service de mon pays », lâche-t-elle avec des yeux larmoyants auxquels se mêlent la joie et l’émotion.

« Je souhaiterai m’inscrire dans un institut ou bien une école où je serai bien encadrée. Il s’agit pour moi de continuer sur ma lancée afin de faire autant sinon mieux que mon frère universitaire et servir aussi d’exemple pour ma sur qui vient de réussir au brevet d’enseignement moyen », a ajouté Khaoula dont le père est retraité et la mère travaille dans le secteur de l’éducation.

APS