CAN 2025 : Algérie et Maroc en tête de liste pour l’accueil de la compétition continentale

    0
    CAN 2025 Algérie et Maroc en tête de liste pour l'accueil de la compétition de la CAF

    L’Algérie et le Maroc sont les deux pays les mieux positionnés pour accueillir la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025, devant le Nigeria, le Bénin et la Zambie. Mais quels sont les atouts et les handicaps respectifs des deux rivaux nord-africains ?

    La Confédération africaine de football (CAF) a exigé que les pays candidats respectent un cahier des charges plus exigeant, avec notamment six stades au lieu de quatre. L’instance prendra donc le temps d’examiner avec soin les différentes infrastructures des pays candidats pour éviter tout désagrément comme cela a été le cas pour le Cameroun et la Guinée.

    L’Algérie et le Maroc sont les principaux favoris pour l’attribution de la compétition continentale. Les deux pays ont des atouts différents. L’Algérie dispose d’une infrastructure moderne et performante, comme en témoigne la récente rénovation du stade du 5-Juillet d’Alger, mais le pays doit encore rattraper son retard en matière d’hébergement, avec une capacité limitée en nombre de chambres d’hôtels.

    De son côté, le Maroc a une grande expérience de l’organisation de compétitions sportives de haut niveau, comme la Coupe du monde des clubs en 2013 et 2014, et la CAN en 1988. Le pays dispose également d’un grand nombre de stades de haut niveau, d’une infrastructure hôtelière de qualité et d’un réseau de transport développé.

    Le verdict sera annoncé le 16 ou le 17 mars à Kigali à l’issue du Congrès de la FIFA. En attendant, les deux rivaux nord-africains continuent de préparer leur dossier de candidature avec détermination, avec l’espoir de remporter la compétition continentale.

    Le Chan en Algérie : une organisation réussie malgré les défis de la passion du football

    L’Algérie impressionne avec l’organisation réussie du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) en 2021, suscitant des éloges de la part du président de la CAF. Les stades rénovés et construits pour l’occasion sont modernes et confortables, et les transports en commun rendent les déplacements faciles pour les fans.

    Cependant, les flux de supporters, en particulier lors des matchs de l’Algérie, doivent être améliorés. Les quatre stades du Chan ont été sélectionnés pour la prochaine compétition internationale, mais une politisation excessive du tournoi par l’Algérie, qui a refusé à un avion marocain de pénétrer dans son espace aérien, pourrait nuire à l’image de l’Algérie en tant qu’hôte de compétitions sportives internationales.

    Le Chan 2021, qui s’est déroulé dans quatre villes algériennes, a été un grand succès, selon le rédacteur en chef de sportnewsafrica.com, Mansour Loum. Les stades modernes et confortables ainsi que les hôtels de qualité supérieure ont satisfait les fans et les participants, tandis que la présence policière et militaire a renforcé la sécurité dans les villes et sur les axes routiers. Néanmoins, la question des flux de supporters doit être traitée pour assurer une expérience agréable pour tous les fans.

    Le Chan 2021 a été organisé dans quatre villes algériennes, avec des stades rénovés et construits pour l’occasion. Les fans ont été satisfaits de l’expérience, grâce à des hôtels de qualité et une sécurité renforcée dans les villes et sur les axes routiers.

    La passion des Algériens pour le football est évidente, mais l’Algérie doit travailler sur les flux de supporters pour améliorer l’expérience pour tous. Les stades du Chan seront utilisés pour la prochaine compétition internationale, mais l’Algérie doit éviter de politiser le tournoi pour maintenir une image positive en tant qu’hôte de compétitions sportives internationales.

    Le Maroc, candidat sérieux pour l’organisation de la CAN 2025

    Le Maroc est un des pays les mieux préparés pour accueillir la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025. Avec l’Algérie, l’Égypte, le Nigeria et l’Afrique du Sud, le Maroc est l’un des pays africains disposant du plus grand nombre de stades homologués par la Confédération africaine de football (CAF). Le royaume chérifien a déjà choisi les stades de Casablanca, Rabat, Tanger, Fès, Marrakech et Agadir pour accueillir la compétition. Certains de ces stades ont déjà été utilisés lors de compétitions récentes organisées par le pays, telles que le Chan 2018, la CAN féminine 2022 ou la Coupe du monde des clubs de la FIFA en février 2023. Les terrains d’entraînement sont également nombreux.

    Le Maroc dispose d’une grande capacité hôtelière pour tous les types de supporteurs, et son réseau de transports, que ce soit par train, avion ou route, est facilement accessible. Les hôpitaux, l’accès à Internet et la sécurité sont également assurés. « Je ne vois pas de point faible dans le dossier du Maroc. Il a l’habitude des grands événements, a été candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2026, donc une compétition d’une autre ampleur qu’une CAN, puisqu’elle accueillera 48 sélections », admet le président d’une fédération subsaharienne.

    Le président de la fédération marocaine, Fouzi Lekjaâ, a une image positive et le pays est connu pour son dynamisme dans l’organisation de grands événements sportifs. Le gouvernement marocain est également très actif dans le lobbying sur le continent. Cependant, les tensions avec l’Algérie avant le Chan ont créé des tensions, mais cela ne semble pas affecter l’image du Maroc sur le continent.

    Article précédentAlgérie : Mesures anti-inflation en vue du Ramadan pour soulager les familles
    Article suivantDiscours anti-immigration en Tunisie : des centaines de migrants maliens et ivoiriens rapatriés pour fuir les agressions