blank
Spanish Prime Minister Pedro Sanchez gives a press conference in Madrid on January 12, 2020 to unveil his new government, a minority coalition comprising his Socialists and the radical left-wing Podemos. (Photo by PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)

L’Espagne a radicalement changé sa position concernant la cause sahraouie en épousant de façon claire la thèse marocaine proposant une autonomie au territoire sahraoui. Un revirement qui a suscité l’indignation du Front Polisario.  

Dans un communiqué rendu public vendredi 18 mars, le cabinet du palais royal marocain indique que le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a adressé une missive au monarque marocain lui affirmant que « l’Espagne considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend ».

Le gouvernement espagnol n’a pas tardé à confirmer l’information, à travers son ministre des Affaires étrangères José Manuel Albares. Un changement position radical qui a suscité une forte réaction de la part du Front Polisario l’ayant qualifié de « grave dérapage ».

« La position exprimée dans les deux communiqués manque de crédibilité, de sérieux et de réalisme. Il s’agit d’un grave dérapage qui est en contradiction avec la légalité internationale et qui soutient l’occupation et encourage l’agression et la politique du fait accompli et de la fuite en avant », indique la présidence de la République sahraouie dans un communiqué.

Article précédentMétéo / des pluies orageuses sur 35 wilayas
Article suivantBéjaïa / la wilaya secouée par une forte secousse tellurique