Conseil Africain de Paix : Accent mis sur le rôle central de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme

0
Ammar Ballani

L’envoyé spécial pour le Sahara occidental et les pays du Maghreb, Ammar Ballani, a réitéré le rôle central de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme en Afrique.   

Dans son discours prononcé lors de la session ministérielle tenue entre le Conseil de paix africain et les membres africains du Conseil de sécurité des Nations unies, Ammar Ballani a souligné le rôle de l’Algérie dans l’établissement de la paix et de la sécurité en Afrique.

L’Ambassadeur Ammar Ballani a évoqué la question de la lutte contre le terrorisme et la criminalité au Sahel et en Afrique de l’Ouest, soulignant le rôle central de l’Algérie et les grands efforts qu’elle a déployés et qu’elle continue de déployer dans ce domaine, notamment dans le cadre du Comité d’état-major conjoint des opérations (CEMOC ).

 Le représentant de l’Algérie s’est également félicité de l’initiative d’établir des missions africaines de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Le diplomate algérien a souligné que cette initiative posera non seulement l’épineuse question du financement, mais aussi le problème de la cohérence, de l’intégration et de la coordination entre les différentes initiatives et mécanismes régionaux de l’Union africaine.

L’ambassadeur Ammar Ballani a appelé à prendre en considération les recommandations du Symposium d’Oran sur la paix et la sécurité en Afrique, qui présente un ensemble de principes directeurs susceptibles de guider les pays africains, notamment en ce qui concerne la nécessité d’adopter des approches intégrées et multidimensionnelles.

A cette occasion, Ammar Ballani a renouvelé l’appel de l’Algérie à la mise en œuvre complète et sans entrave de la mission MINURSO au Sahara Occidental, dans le but de la ramener à ses trois fonctions premières : stabiliser la situation sur le terrain, préparer des rapports indépendants et les soumettre au Nations Unies, ainsi que l’organisation d’un référendum d’autodétermination.

Ballani a également souligné la nécessité d’étendre le mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental afin d’inclure une surveillance indépendante des droits de l’homme dans ces territoires occupés, comme c’est le cas pour toutes les opérations de maintien de la paix dans le monde.

Concernant le changement climatique, et après avoir salué le soutien du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine à la proposition algérienne soumise par le président de la République Abdelmadjid Tebboune concernant la création d’un Fonds africain pour le climat chargé de « la solution liée à l’adaptation du continent aux changement climatique et des mesures pour atténuer les effets négatifs sur le continent noir », a déclaré Ammar Ballani, Le continent africain est toujours la première victime du climat, réitérant l’appel de l’Algérie à unir les efforts africains pour entendre la voix du continent dans les négociations et l’action multilatérales internationales.

Article précédentRegardez.. Le « porteur de bois » marocain réapparaît après avoir surmonté le choc de la Coupe Arabe !
Article suivantLes premiers films arabes de Netflix suscitent la polémique