blank

Des viandes rouges dont le prix ne dépassera pas les 1 300 DA. C’est en tout cas, ce à quoi s’est engagé le Président-Directeur général de l’Algérienne des viandes rouges, Lamine Derradji.

Intervenant sur les ondes de la radio nationale, M. Derradji a fait savoir que le prix du kilogramme ne devrait pas dépasser 1 300 Da pour la viande ovine et 1 200 Da pour la viande bovine, durant le mois sacré dans les 150 points de vente répartis sur l’ensemble du territoire national.

Et d’ajouter que ses services ont importé quelque 4000 bovins dédiés à l’abattage pour répondre aux besoins des consommateurs durant le mois de Ramadhan.

L’intervenant a, par ailleurs, précisé que la filiale des viandes rouges représentait près de 17% du poids de l’économie agricole en Algérie. Cette activité génère, selon lui, une production dont la valeur est estimée à 600 milliards de dinars, avec un taux de croissance moyen de 4,18%.

Article précédentTransport / extension du métro d’Alger vers Aïn Taya à l’Est et Zeralda à l’Ouest
Article suivantMali / le retrait des forces françaises officialisé