En prévision du mois de Ramadan et la saison estivale, le président Tebboune a instruit les départements concernés pour l’élaboration d’un nouveau plan pour un approvisionnement régulier. Un nouveau schéma qui devrait entrer en service à partir du mois de carême. 

Le président Tebboune a par ailleurs insisté sur la nécessité d’établir des estimations réelles de la consommation quotidienne en eau potable, une étude destinée à cet effet sera rendue dans un délai qui ne saurait dépasser les 30 jours pour établir un nouveau point indiciaire, indique le communiqué sanctionnant le conseil des ministres d’hier dimanche.

L’étude en question concernera les wilayas d’Alger, Oran et Constantine dont le plafond de production et de distribution d’eau potable sera réévalué.

Toujours dans le même ordre d’idée, le président de la République a souligné que le point indiciaire actuel s’élève est d’un million deux cent cinquante mille mètres cubes pour quatre millions de citoyens dans la capitale. « c’est exagéré », a-t-il estimé.