Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a évoqué la situation épidémiologique actuelle pour dire que celle-ci commence à s’améliorer. Tout en notant une vulnérabilité des plus jeunes aux variants de la Covid-19, il a insisté sur la nécessité de les vacciner.

Dans un entretien accordé au média DZ News, diffusé sur la page Facebook du ministère de la Santé, M. Benbouzid a souligné que les indicateurs actuels sont très rassurants, notant une diminution du nombre de patients hospitalisés des suites d’une infection à la Covid-19.

Abordant la question de la disponibilité des lits dans les hôpitaux, Benbouzid a déclaré : « Nous passons la plupart de notre temps au téléphone, à trouver des places dans les hôpitaux aux personnes nécessitant une hospitalisation». Et d’ajouter qu’il est inacceptable que les établissements de santé refusent d’hospitaliser des personnes qui devraient l’être, tout en expliquant qu’en réalité, cette attitude peut être expliquée par le fait que les équipes soignantes redoutent dans le scénario de l’épuisement de l’oxygène médical.

S’agissant de la campagne de vaccination, le ministre a fait savoir que six millions de citoyens sont vaccinés chaque mois. Toujours selon la même source, quelque 200 000 personnes sont vaccinées par jour sur le territoire national.

M. Benbouzid a, par ailleurs, insisté sur le fait de lancer une campagne de vaccination ciblant la tranche d’âge des moins de 18 ans qui est, selon lui, très vulnérable aux variants.