Crash du vol AH5017 : la deuxième boite noire retrouvée

0
Advertisement

La seconde boite noire du McDonnell Douglas MD83, l’appareil affrété par Air Algérie, qui s’est écrasé jeudi dernier près de Gao, dans le Nord du Mali, a été retrouvée ce samedi.

Les nouveaux éléments, qu’abrite la deuxième boite noire pourraient faciliter le travail des enquêteurs dont la mission reste extrêmement difficile en raison de la désintégration quasi-totale de l’appareil. La première boite noire a été retrouvée hier dans la matinée. Il est utile de signaler que la boite noire est un dispositif qui enregistre toutes les informations liées au vol. La première boite appelée «Cockpit Voice Recorder (CVR)» sert à enregistrer toutes les conversations qui ont eu lieu dans le cockpit, et la seconde, la «Flight Data Recorder (FDR)» enregistre les données du vol.

Ces deux boites noires devraient donc faire avancer l’enquête si leur contenu a pu être sauvegardé. Le crash de cet appareil affrété par la compagnie nationale Air Algérie auprès de l’espagnol SwiftAir, pour faire la ligne Ouagadougou – Alger avait à son bord 118 passagers. Aucun d’eux n’a pu survivre au crash. Six algériens, dont un pilote et un chef de cabine d’Air Algérie se trouvaient parmi les passagers. L’avion a subi un choc ce très violent, ne laissant aucun morceau  de l’appareil identifiable. «Il est aujourd’hui difficile de pouvoir récupérer quoi que ce soit, et même pour les corps des victimes, je pense qu’il est très difficile de pouvoir les récupérer parce que nous avons vu seulement des morceaux de chair humaine qui jonchaient le sol», a estimé le général Gilbert Diendiéré, chef d’état-major particulier à la présidence burkinabè, dans une déclaration faite à l’agence française AFP.

Elyas Nour

Article précédentAlgérie : Panique dans les stations d’essence à la veille de l’Aïd
Article suivantVidéo. Quand Cheikh Chemsou interprète le rêve étrange d’une jeune femme algérienne