De nombreux fédérations Africains demandent que le Sahara Occidental ait le droit de rejoindre la CAF

0
Sahara occidental
Advertisement

Afrique Foot: Plusieurs présidents de fédérations de football à travers l’Afrique ont exprimé leur soutien à leur collègue algérien, djahid zefizef, pour abolir l’article qui empêche le Sahara occidental de rejoindre la CAF.

Cela s’est produit en marge de l’Assemblée générale de la Confédération africaine de football, dans sa 44e édition, en Tanzanie, mercredi dernier. Après l’intervention du chef de la « FAF », djahid zefizef, demandant à la « CAF » de supprimer cet article, qui a été inclus par le régime marocain, Mohammed VI, à une date antérieure, à travers les pions du président de la Football Association, Faouzi Lekjaa, et l’Union Africaine, Ahmed Ahmed.

Dans un communiqué publié samedi soir, la FAF indique : « Après la conclusion des travaux de l’Assemblée générale, un certain nombre de responsables de fédérations membres ont contacté la délégation algérienne pour exprimer leur soutien et leur engagement dans sa démarche de préservation de l’Association continentale de football. de toute ingérence politique. »

Mercredi dernier, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, a réagi à l’intervention du premier homme de la Fédération algérienne de football, djahid zefizef, concernant le dossier du Sahara occidental.

Cela s’est produit lors de l’Assemblée générale ordinaire de la CAF, dans sa 44e édition, en Tanzanie.

Patrice Motsepe a indiqué que l’inclusion d’un article faisant obstacle à l’adhésion de la République arabe sahraouie démocratique à la CAF relève de la responsabilité de l’ancien président de la Confédération africaine de football et de son bureau exécutif. En référence au Malgache Ahmed Ahmed et à son troisième adjoint (à l’époque) le Marocain Faouzi Lekjaa.

Le responsable sud-africain du football a ajouté que la nouvelle « équipe » de la Confédération africaine de football s’efforce de supprimer tous les aspects négatifs de l’équipe précédente qui supervisait la « CAF », y compris les décisions de la réunion de la capitale marocaine, Rabat.

Patrice Motsebe a apprécié la remarque faite par son collègue djahid zefizef, et a indiqué que ce que le président de la FAF avait mentionné sera inscrit à l’agenda de la Confédération africaine de football, afin d’y répondre dans un avenir proche.

Article précédentCorée du Sud : un avion de chasse F4-E s’écrase en mer Jaune
Article suivantFeu de forêt: Le ministère de l’Agriculture lève le niveau de vigilance et de prudence