Décès de Hakim Debbazi : le ministre de la Justice livre sa version

0
Advertisement

Le ministre de la Justice Abderrachid Tebbi s’est exprimé, ce mardi, à propos de la mort en détention du détenu Hakim Debbazi. Répondant aux questions des députées de l’assemblée, il a expliqué que le rapport d’autopsie a conclu à une mort naturelle.     

Le ministre de la Justice a dit que le détenu était tombé malade le 17 avril, a rapporté Ennahar, citant M. Tebbi qui a souligné que le détenu avait été transféré à l’hôpital de Beni Messous, le même jour.

Toujours selon la même source, le ministre de la Justice a souligné le fait que le détenu était décédé après trois jours passés à l’hôpital.

Toujours selon Ennahar, M. Tebbi a, ensuite, expliqué qu’une autopsie a été pratiquée et que le rapport de cinq pages remis par un professeur en médecine légale, le 25 avril dernier, a conclu à une mort naturelle.

Une copie de ce rapport avait été remise à la famille du défunt par le procureur de la République près le tribunal de Hadjout, le 28 avril dernier, a-t-il précisé.

Dans le même sillage, le ministre a mis en avant le fait que le défunt était militant politique au sein d’un parti politique non agrée et qu’il avait porté atteinte aux institutions, raison pour laquelle il avait été placé en détention.

Article précédentSEAAL : coupure d’eau dans six communes d’Alger
Article suivantGraves accusations camerounaises contre l’Algérie à cause du match entre l’équipe nationale algérienne et le Cameroun