Directeur de l’Institut Pasteur : Il y a une possibilité que le virus du monkeypox entre en Algérie

0
Institut Pasteur
Advertisement

Algerie: Le directeur de l’Institut Pasteur, Faouzi Drar, n’a pas écarté la possibilité d’une entrée du virus monkeypox en Algérie, notamment avec l’ouverture des frontières aériennes et terrestres.

Drar a expliqué qu’il faut se préparer à affronter ce virus en adhérant aux mesures préventives qui seules peuvent empêcher la transmission du virus ou son entrée en Algérie.

L’institut avait publié une déclaration expliquant à l’Algérie la variole du singe, qui s’est propagée d’une manière qui appelle à la peur dans certains pays du monde.

L’institut a expliqué que cette maladie rare résulte d’une infection par le virus du monkeypox, qui appartient au genre Cortico Virus.

Le communiqué indique que le premier cas de monkeypox a été enregistré en 1970 en République démocratique du Congo, notant que cette maladie a ensuite été signalée dans plusieurs pays africains, tels que le Cameroun et la Côte d’Ivoire.

Quant aux moyens de prévenir la variole du singe, l’institut estime que la distanciation physique et le port d’une muselière dans les lieux fermés et peuplés, en plus du lavage des mains et de la distanciation sociale.

la même autorité a appelé à laisser une distance d’au moins un mètre entre les personnes, notamment celles qui toussent, éternuent ou souffrent de fièvre.

L’Institut Pasteur a également appelé l’Algérie à éviter tout contact avec des animaux susceptibles d’être porteurs du virus, notamment ceux retrouvés morts dans une zone de propagation du monkeypox.

Parmi les conseils donnés par l’institut, il y a celui d’éviter tout contact avec des matériaux qui sont entrés en contact avec un animal malade.

Article précédentAlgerie: Tebboune met fin aux fonctions de gouverneur de la Banque d’Algérie
Article suivantDéfense: Chanegriha supervise la mise en œuvre de l’exercice tactique  » Ouragan 2022″