dossier automobile: c’est ce que recherchent les autorités de tutelle

0
automobile
Advertisement

Le dossier automobile en Algérie est toujours enfermé dans les tiroirs, malgré les déclarations des responsables qui annoncent à chaque fois une percée dans ce dossier.

À cet égard, le directeur général du développement industriel et de la compétitivité industrielle au ministère de l’Industrie, Ahmed Zayed Salem, a déclaré que le ministère de tutelle a entamé des consultations avec les constructeurs automobiles mondiaux et cherche à fabriquer une véritable transformation technologique de l’industrie locale. au lieu de compter sur l’installation.

Le même responsable a souligné à la radio nationale que le pourcentage d’intégration dans l’industrie automobile sera calculé sur une base réelle, sur la base du pourcentage de pièces détachées fabriquées en Algérie.

Dans le même contexte, le porte-parole a souligné que le ministère de l’Industrie accordera une grande importance à l’activité de manutention lors du démarrage de la production de voitures en Algérie.

De son côté, le ministre de l’Industrie Ahmed Zeghdar a récemment déclaré que le dossier automobile est lié au système judiciaire.

Le ministre de l’Industrie a déclaré que la promulgation de la loi sur l’investissement ouvrira les portes à d’énormes entreprises dans le domaine de la fabrication de voitures et de tracteurs.

Pour rappel, des concessionnaires automobiles ont écrit au ministre du secteur, après que ce dossier ait été retardé.

De son côté, le gouvernement a décidé de créer un grand pôle industriel pour intégrer l’industrie automobile, à travers des usines récupérées auprès d’hommes d’affaires impliqués dans des affaires de corruption.

Article précédentLe Maroc déploie des unités militaires et de sécurité à la frontière algérienne
Article suivantJeux méditerranéens: L’Algérie glisse à la troisième place du classement des médailles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici