makri

S’exprimant à propos de la participation de son parti aux prochaines élections législatives, Abderrazak Makri a dénoncé le fait que les listes de sa formation politique font l’objet d’un « véritables massacres ». Le leader du MSP a même laissé entendre que la participation de son parti au prochain scrutin n’est pas acquise.   

À l’issue d’une réunion de son bureau nationalce dimanche, le MSP note dans un communiqué une disqualification de masse de ses listes éléctorales pour les municipales prochaines, qualifiée d’« illégale » et d’« immorale ».

Le communiqué va jusqu’à dénoncer « des décisions arbitraires émanant des services de sécurité, de l’administration et de politiques ».  Il s’agit, selon le parti, de décisions «privatives de liberté ».

Et de souligner que « ce à quoi sont confrontés ces élections met à mal les engagements du président de la République de respecter la volonté populaire et de moraliser la vie politique. »