Eni renforce sa position en Algérie avec l’acquisition des actifs de BP dans deux champs gaziers importants

0
Eni, l'énergéticien italien

Algérie Italie: Eni, l’énergéticien italien, a finalisé l’acquisition des actifs de British Petroleum (BP) dans deux champs gaziers « importants » au sud de l’Algérie, après avoir obtenu l’approbation des autorités compétentes en Algérie et de l’Autorité européenne antimonopole.

Cette acquisition permettra à Eni de répondre davantage aux besoins européens en gaz et de renforcer sa présence en Algérie, où il est déjà la première entreprise étrangère en termes de production.

Les deux champs de gaz, Ain Saleh et Ain Amnas, sont gérés en partenariat avec Sonatrach et le norvégien Equinor. L’acquisition de ces actifs vise à renforcer la présence d’Eni en Algérie et à accélérer le développement des champs gaziers dans le pays.

En mai 2022, Eni et Sonatrach ont signé un accord pour accélérer le développement des champs gaziers en Algérie et développer la production d’hydrogène vert dans le cadre des mesures visant à accroître les exportations de l’Algérie vers l’Italie. Sonatrach a également signé un accord de 4 milliards de dollars avec Occidental, Eni et Total pour fournir de grandes quantités de gaz naturel à l’Italie.

L’Algérie est le deuxième fournisseur de gaz de l’Italie, avec une capacité maximale de 32 milliards de mètres cubes par an via le gazoduc « Transmed » qui atteint la Sicile via la Tunisie depuis 1983.

Cette acquisition permettra à Eni de renforcer sa position en tant que leader du marché européen du gaz et de répondre aux besoins croissants de l’Europe en matière d’énergie.

En somme, cette acquisition par Eni des actifs de BP dans deux champs gaziers en Algérie est un développement majeur dans l’industrie énergétique mondiale, car elle permettra à Eni de renforcer sa présence en Algérie et de répondre aux besoins en gaz de l’Europe.

Les observateurs de l’industrie attendent avec impatience les prochaines étapes de cette acquisition et les effets qu’elle pourrait avoir sur le marché mondial de l’énergie.

Article précédentLa CAF se réunit pour infliger une sanction sévère au Maroc pour son absence à la Coupe d’Afrique des Nations 2022 : un coup dur pour Fouzi Lakjaa ?
Article suivantIl avait participé à la conception de la bande originale du film La bataille d’Alger : Mohamed Bahaz, doyen de la musique diwan, n’est plus