Enquête française révèle des preuves de la corruption des députés européens par le Maroc pour « légitimer » son occupation du Sahara occidental

    0
    Enquête française révèle des preuves de la corruption des députés européens par le Maroc pour

    Maroc: Le régime marocain aurait corrompu des membres du Parlement européen pour « légitimer » son occupation du Sahara occidental et piller ses richesses, selon une enquête menée par le site d’investigation français « Off Investigation« .

    Les enquêteurs ont présenté de nouvelles preuves sur l’implication du Maroc dans le versement de pots-de-vin à des membres du Parlement européen en échange de leur soutien à la thèse du Maroc sur le Sahara occidental.

    L’enquête a révélé que le Maroc a utilisé d’anciens membres du Parlement européen, Antonio Panziri et Gilles Barneau, qui étaient visés par l’enquête du parquet belge sur le scandale de corruption du Parlement européen dans lequel le Maroc était impliqué, pour défendre sa thèse sur le Sahara Occidental.

    Le site d’investigation a également confirmé que le Maroc avait versé de grosses sommes d’argent à ces membres du Parlement européen en espèces.

    La volonté de Rabat d’annexer le Sahara occidental expliquerait les dons et la générosité de la monarchie marocaine envers les membres du Parlement européen. L’enquête souligne également que les membres du Parlement européen corrompus ont adopté le discours marocain pour « justifier » l’occupation du Sahara occidental.

    L’enquête révèle également que l’Union européenne a conclu des accords commerciaux controversés avec le Maroc pour exploiter les ressources de l’Occident Sahara, telles que les poissons, les tomates, les phosphates et autres réserves naturelles précieuses, malgré la réalité des droits de l’homme dans cette région. Les richesses du Sahara occidental expliqueraient pourquoi les yeux européens regardent ailleurs en ce qui concerne les droits humains des Sahraouis.

    En conclusion, cette enquête met en évidence l’implication du régime marocain dans la corruption de membres du Parlement européen pour soutenir son occupation du Sahara occidental et exploiter ses richesses. Malgré les résolutions du Parlement européen appelant à la fin du harcèlement des journalistes au Maroc, l’Union européenne a continué à conclure des accords commerciaux controversés avec le Maroc, mettant ainsi de côté les droits de l’homme dans cette région.

    Article précédentLa CAF refuse d’imposer des sanctions aux fédérations algérienne et marocaine de football après l’incident de la compétition CHAN 2023
    Article suivantÉvasion de prisonniers terroristes en Mauritanie : les autorités lancent une chasse à l’homme