Zone de libre-échange africaine: la proposition algérienne sur les exonérations temporaires validée

0
Advertisement

Le ministère du Commerce a fait savoir hier que la 9e réunion du Conseil des ministres chargés du Commerce dans la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), a « validé l’offre algérienne relative aux exonérations temporaires sur les grilles tarifaires».

Selon le ministère du Commerce, cette validation est «un outil principal pour le lancement effectif des échanges commerciaux interafricains, en comptabilisant un démantèlement tarifaire progressif sur une durée de 5 années pour 90% des tarifs douaniers et pour une durée de 10 ans pour 7% des tarifs douaniers».

Les 3% restants ne sont pas concernés par le démantèlement tarifaire et sont connus principalement pour être des produits très sensibles, qui sont déterminés par chaque pays, ajoute la même source.

Ainsi, « les directives politiques nécessaires aux négociateurs pour la finalisation des questions en suspens, notamment le lancement des échanges commerciaux dans le cadre de cette zone », sont données par le Conseil des ministres du Commerce de la ZLECAF.

Article précédentExpulsion de sans-papiers vers l’Algérie : le ministre français de l’Intérieur évoque une meilleure coopération
Article suivantLa France a-t-elle renoncé à réduire les visas aux Algériens ? Darmanin clarifie