Erwan Davoux : « Diminuer les Visas pour les Algériens est une Erreur » – Un Candidat Hors Normes aux Législatives Françaises

0
Erwan Davoux : Le Candidat Qui Veut Réparer les Liens Franco-Algériens

Erwan Davoux, candidat indépendant aux élections législatives anticipées du 30 juin, se présente dans la 9ème circonscription des Français de l’étranger, comprenant le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest. Son parcours singulier et ses prises de position tranchées sur l’immigration et les relations franco-algériennes apportent une perspective nouvelle au débat électoral. Dans cet entretien exclusif, il revient sur son attachement au Maghreb, ses propositions pour une immigration maîtrisée et équilibrée, ainsi que sa vision pour l’avenir des relations entre la France et l’Algérie.

Un Attachement Profond au Maghreb

Né en Tunisie, Erwan Davoux est la troisième génération de sa famille à avoir grandi dans ce pays. « Je suis natif de Tunisie, où j’ai effectué toute ma scolarité dans l’enseignement français à l’étranger. Mon père était enseignant au Lycée Français de la Marsa, ce qui m’a profondément marqué, » explique-t-il. Ce lien fort avec le Maghreb se reflète dans ses choix académiques et professionnels. À Paris, il a poursuivi des études à l’Institut d’Études Politiques, complétées par un cursus en études arabes à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).

Davoux a également une riche expérience diplomatique, ayant sillonné les différents pays de la circonscription dans diverses fonctions de conseiller diplomatique. « J’ai eu le plaisir de me rendre plusieurs fois à Alger et Oran, accompagnant des personnalités comme Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé, » se souvient-il. Ces expériences ont renforcé son engagement pour une relation franco-algérienne solide et apaisée.

Une Candidature Indépendante et Inspirée

Erwan Davoux se présente comme un candidat indépendant, inspiré par les idéaux gaulliens et chiraquiens. « Je n’ai sollicité aucune investiture. Les partis politiques ne jouent plus leur rôle d’éclairer et contribuer au débat public, mais servent uniquement les intérêts de leurs dirigeants, » déclare-t-il avec conviction. Sa démarche se veut authentique et sincère, fidèle à son engagement de jeunesse derrière Jacques Chirac.

Immigration : Vers une Approche Équilibrée

L’immigration est souvent au cœur des débats électoraux, et Erwan Davoux plaide pour une approche plus nuancée. « L’immigration est trop souvent appréhendée sous un aspect purement négatif. Je plaide pour une position plus équilibrée, » affirme-t-il. Pour lui, une immigration maîtrisée est indispensable, mais elle doit être abordée intelligemment, en sortant des clichés et en reconnaissant les réussites exemplaires.

Davoux insiste sur l’importance de la langue et des attaches familiales comme facteurs clés d’intégration. « Les Algériens n’ont aucune vocation à être pénalisés. La France est riche de sa diversité, comme le disait Jacques Chirac, » rappelle-t-il. Il critique également la décision de diminuer de 50% la délivrance de visas pour les Algériens en 2021, qu’il considère comme une erreur électoraliste qui a laissé un ressentiment durable.

Relancer les Relations Franco-Algériennes

Erwan Davoux voit dans l’élection présidentielle algérienne du 7 septembre une opportunité de relancer les relations entre la France et l’Algérie. « Je suis un partisan de l’amitié franco-algérienne. Un grand Traité d’Amitié fondateur, permettant une appréhension lucide du passé et jetant les bases d’une relation future dense, devra émerger, » propose-t-il. Il évoque les annonces récentes sur le plan mémoriel et la restitution des biens comme des pas dans la bonne direction.

Position Courageuse sur Gaza

Davoux a également pris des positions courageuses concernant la guerre à Gaza. « Les massacres commis à Gaza me révoltent. Ce sont tous les fondements de la civilisation qui sont remis en cause, » s’indigne-t-il. Il critique la passivité de la diplomatie française et loue le travail de la diplomatie algérienne sur ce dossier. Pour lui, la reconnaissance de l’État palestinien est urgente, et il propose des sanctions contre le gouvernement israélien actuel.

Erwan Davoux, avec son attachement profond au Maghreb et ses propositions audacieuses, apporte une voix nouvelle et sincère au débat électoral. Son engagement pour une immigration équilibrée, une amitié franco-algérienne renouvelée, et une diplomatie française proactive fait de lui un candidat à suivre de près dans les élections législatives anticipées du 30 juin. Davoux incarne une politique tournée vers l’intérêt général, loin des calculs politiciens, avec une vision claire pour un avenir où la diversité et les relations internationales solides sont au cœur des préoccupations.

Article précédentExtrême-Droite en France : Les Franco-Algériens Préparent Leur Évasion
Article suivantCoopération militaire entre le Maroc et Israël : visite du général israélien malgré la maladie du roi