États-Unis : une urgence sanitaire déclarée en raison de l’épidémie de la variole du singe

0
monkeypox
Advertisement

Les États-Unis ont déclaré une « urgence de santé publique » après avoir enregistré des milliers de cas de monkeypox.

« À la lumière de l’évolution des conditions sur le terrain, la variole du singe a été déclarée urgence de santé publique », a déclaré jeudi sur Twitter le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux, Xavier Becerra.

« Nous sommes prêts à faire passer notre réponse au niveau supérieur dans la lutte contre ce virus, et nous exhortons tous les Américains à prendre le monkeypox au sérieux », a-t-il ajouté.

Le New York Times a rapporté que, depuis mercredi dernier, les États-Unis avaient enregistré environ 7 000 cas de monkeypox, plus de 99 % des cas chez les homosexuels.

La Californie a déclaré l’état d’urgence, devenant ainsi le troisième État des États-Unis à donner l’alerte pour lutter contre la variole du singe après New York et l’Illinois.

Et la semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré une « urgence sanitaire mondiale » après avoir enregistré plus de 18 000 cas de monkeypox et 5 décès dans 78 pays, la plupart sur le continent européen.

Article précédentUn intérêt japonais pour le gigantesque projet d’énergie solaire en Algérie
Article suivantAprès la mort d’Al-Zawahiri, un terroriste algérien candidat à la tête d’Al-Qaïda