Football:Amine Amoura irrite les Algériens après sa « normalisation sportive »

0
Mohamed Amine Amoura
Advertisement

Algerie Foot: L’attaquant international algérien Mohamed Amine Amoura a provoqué la colère de nombreux Algériens, en raison de sa participation avec son club suisse « Lugano FC », à un match contre le club « Hapoel Beersheba » de l’entité sioniste occupant l’Etat de Palestine.

Le joueur de l’équipe nationale algérienne, Mohamed Amine Amoura , a participé en tant que remplaçant au match entre son équipe « Lugano » et son invité, « Hapoel Beersheba », qui s’est joué hier, jeudi, dans le cadre du match aller du troisième tour préliminaire. du concours de la conférence européenne.

 

Amoura est entré sur le terrain à l’entame de la 67e minute de la confrontation, après que son club suisse ait été battu sur un but net face à l’équipe sioniste, qui a remporté la confrontation d’un doublé net.

Après avoir exprimé leur colère face à la position de l’attaquant algérien, qui s’est écarté des positions algériennes en boycottant tout ce qui touche à l’entité sioniste, selon eux, des militants algériens l’ont qualifié de « traître » à la cause palestinienne.

Un autre groupe de ceux qui ont déversé leur colère sur Mohamed Amine Amoura a de nouveau salué la position de son compatriote Ahmed Toba, qui a refusé d’affronter à deux reprises un club de l’entité sioniste, accompagné de son nouveau club turc, Istanbul Basak Shahir, dans la même concurrence.

« Desert Warrior » Ahmed Toba, fin juillet dernier, a refusé de disputer les deux matches du deuxième tour préliminaire contre le Zionist Club, notamment lorsqu’il a insisté sur l’absence de leur déplacement dans les territoires palestiniens occupés, pour participer au match retour.

Et parlant de la question de la normalisation sportive avec les clubs sionistes, Mohamed Amine Amoura devra faire face à un autre examen, plus difficile, la semaine prochaine, plus précisément le jeudi 11 août, date de l’instauration de la confrontation de retour dans l’entité sioniste.

Beaucoup d’Algériens étaient divisés sur l’éventualité de Gomorrhe, accompagné de son club de Lugano, dans les territoires palestiniens occupés, qui sont sous l’autorité de l’entité occupante.

Parlant de l’avis du groupe qui dit qu’il pourrait se rendre dans «l’entité occupée », les Algériens ont indiqué que le passeport de l’international algérien, Gomorrhe, sera estampillé du cachet de l’autorité de l’entité sioniste, au cas où qu’il se déplace pour jouer la confrontation dans les territoires palestiniens occupés.

Article précédentMaroc: Le roi Mohammed VI se rend à nouveau en France pour cette raison
Article suivantUn responsable tunisien révèle le nombre de touristes algériens entrés dans son pays