Alors qu’il avait annoncé hier des cas suspects du variant Omicron qui étaient en cours d’analyse, le directeur de l’Institut Pasteur Algérie, Fawzi Derrar est intervenu ce lundi pour dire qu’ « aucun cas de ce nouveau variant n’a été enregistré en Algérie ».

Intervenant ce dimanche sur les ondes de la radio nationale, le directeur général de l’Institut Pasteur Algérie Fawzi Derrar a confirmé qu’aucun cas d’infection par la nouvelle souche n’avait été enregistré en Algérie pour le moment, mais que celui-ci – et selon les données de modélisation actuelles – « représentera un problème majeur aux environs de février mars »de l’année prochaines.

Ce dernier a également insisté sur le fait que la menace actuelle est le variant Delta qui continue de se propager en Algérie et que le Omicron est une menace potentielle qu’il faut, cependant, surveiller de près.

Le Dr Darrar, a, par la même, appelé à la généralisation du pass sanitaire afin de réduire l’impact de la quatrième vague, et en même temps, élargir le cercle de vaccination.

L’intervenant a également plaidé pour la vaccination obligatoire pour travailleurs du secteur de la santé, tout en accentuant le trait sur l’importance de la dose de rappel destinée aux populations fragiles.