Football: Amara révèle les nouveautés dans l’affaire du match Algérie-Cameroun

0
charaf eddine amara
Advertisement

Algérie Foot: Dans la soirée de dimanche, le président de la Fédération algérienne de football, charafeddine amara, a fait des déclarations aux médias depuis le stade du 05 juillet, au sujet de la situation du match Algérie-Cameroun.

Après la fin du match amical entre l’Algérie et la Palestine, charaf eddine amara, président de la Fédération algérienne de football, a déclaré que la réponse de l’Association internationale de football, se référant à la correspondance du jury international, n’était pas claire et caractérisée par une grande ambiguïté.

Le responsable de l’instance de la FAF a ajouté qu’ils avaient demandé plus d’explications à la Fédération internationale, pour cette mystérieuse correspondance, qui a provoqué une grande polémique et division sur l’interprétation de son contenu, qui a laissé une vague de vives critiques à l’encontre de la Fédération algérienne de football.

Plusieurs médias locaux ont lu que les déclarations de charaf eddine amara prolongent l’excitation et le suspense autour de la question du match Algérie-Cameroun, d’autant plus que la FIFA n’a jusqu’à présent publié aucune décision finale sur son site officiel.

De nombreux militants, qui ont commenté une vidéo des déclarations du président Emara, ont déclaré que l’instance internationale avait classé définitivement le dossier, notant que le match ne se répétera pas, et que l’arbitre gambien Bakary Gassama ne serait pas sanctionné, et qu’il dirigerait les matches de la compétition de la Coupe du monde 2022.

Ceux qui ont dit de ne pas punir l’arbitre qui a « massacré » arbitrairement l’équipe nationale algérienne au stade de Blida, lors du match retour des éliminatoires de la « Coupe du monde », ont misé sur la présence du nom de Gassama dans la liste définitive des arbitres pour la prochaine Matchs de coupe du monde.

Certaines sources ont révélé que la FIFA avait préparé un dossier qui a été récemment renforcé par de nouvelles preuves, afin de le porter devant le Tribunal arbitral international du sport, dans la ville suisse de Lausanne.

Dans ce contexte, le journaliste Fouad Ismail a confirmé, dans une émission en direct sur sa page personnelle de la plateforme Facebook, vendredi soir, que la Fédération algérienne de football n’a pas encore pris de décision définitive pour saisir la Cour internationale , puisque le dossier est sorti de sa mémoire. entre les mains des autorités algériennes.

Article précédentBahloul prend une décision importante qui pourrait changer la face du football algérien
Article suivantFootball: Le Paris Saint-Germain veut sauver l’avenir d’Islam Slimani