Gara Djebilet: Le projet du géant de fer endormi entre dans la phase d’incarnation

0
Advertisement

Algerie: Le ministre de l’Energie Mohamed Arkab supervise samedi le lancement du projet d’exploitation de la mine de Gara Djebilet à Tindouf, en Algérie, qui est l’une des plus grandes mines de fer au monde, après avoir été retardé pendant des décennies.

Selon un communiqué du ministère de l’Energie : Le samedi 30 juillet 2022, le ministre de l’Energie et des Mines, M. Mohamed Arkab, effectuera une visite de travail et d’inspection à la Wilayat de Tindouf, au cours de laquelle il inaugurera le fer la mienne à Gara Djebilet.

Le 9 mai 2022, le Conseil des ministres, réuni sous la présidence du président Tebboune, a convenu de lancer la première phase du projet d’exploitation de la mine.

La déclaration de la réunion faisait référence à «ce que la mine de Gara Djebilet représentera en tant que source importante de revenus pour le pays. Et son importance vitale pour accélérer le rythme du développement local et national.

Le géant de fer endormi pour relancer les revenus de l’Algérie hors hydrocarbures

La résurrection du projet Gara Djebilet s’inscrit dans les engagements du président de la République « de mobiliser et d’exploiter les capacités minières du pays. Étant l’une des plus grandes mines de traverses de minerai de fer au monde.

Les réserves de minerai de fer de la mine sont estimées entre 3 et 3,5 milliards de tonnes, dont 1,7 milliard de tonnes sont exploitables au premier stade de l’exploitation proprement dite.

L’exploitation de la mine s’étendra en trois phases, jusqu’en 2024. Cela permettra l’emploi direct de 6 000 travailleurs d’ici 2025.

Des camions électriques et une ligne ferroviaire entre Béchar et Tindouf pour transporter les produits de Gara Djebilet

Lors du conseil des ministres, le président de la République a recommandé de fixer un calendrier de réalisation du projet « de manière intégrée avec les différents projets d’infrastructures qui y sont associés ».

Parmi les projets d’infrastructures liés au projet stratégique d’exploitation minière, le président Tebboune a souligné l’accélération du démarrage de la construction de la voie ferrée entre les Etats de Tindouf et de Béchar.

Le projet ferroviaire entre Béchar et Tindouf vise à transporter le minerai de fer et les produits sidérurgiques produits dans les installations industrielles accompagnant la mine.

Les travaux de construction ferroviaire seront supervisés par la China Civil Engineering Construction Corporation. Où le président de cette dernière a été reçu en Algérie par le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab.

Les deux parties à la réunion ont convenu de former un groupe de travail composé des cadres des ministères de l’Énergie et des Mines, et des Transports, et de la société chinoise. Développer une carte de travail pour concrétiser ce projet.

Outre le chemin de fer, le projet d’exploitation de la mine de Gara Djebilet comprendra la construction de plusieurs ouvrages et installations de base pour la production de fer et d’acier.

De plus, le projet comprendra des installations pour entreposer le minerai recueilli sur les sites d’exploitation. Avant d’être acheminé par camions électriques vers Oran Mostaganem, pour reconversion et exportation à l’étranger.

Un partenariat sino-algérien pour exploiter la mine de Gara Djebilet

En septembre 2021, une importante délégation chinoise a visité le site du projet d’exploitation de la mine de Gara Djebilet à Tindouf, qui sera mis en œuvre dans le cadre d’accords de partenariat avec 3 entreprises chinoises du domaine.

Ici, les géants miniers en Chine sont MCC, CWE et Heidi Solar.

Des accords de partenariat ont été conclus pour exploiter les richesses minérales stratégiques dont regorge la région, conformément à la règle d’investissement 51/49. L’Algérie adoptait dans les secteurs stratégiques.

De manière générale, les projets d’infrastructures qui seront réalisés en parallèle du lancement de l’exploitation de la mine de Gara Djebilet, s’inscrivent dans le cadre du projet Silk Road , qui a été lancé par la Chine début 2019.

Vers la résurgence du géant minier endormi après 60 ans de stagnation

Avant que le projet ne soit relancé, en partenariat avec la Chine, le projet d’exploitation de la mine de Gara Djebilet est resté encreur pendant 60 ans.

Depuis la découverte de la mine, en 1952 pendant la période du colonialisme français, aucune autorité du pays n’a pu remporter le défi de Gara Djebilet, en raison du terrain difficile du site.

Les économistes ont également attribué la raison du retard dans l’exploitation de cette ressource stratégique aux crises financières que l’Algérie a connues depuis le milieu des années 1980.

Article précédentL’ancien ministre des Affaires étrangères d’Espagne révèle les détails du « chantage marocain »
Article suivantUne campagne de solidarité avec une famille algérienne pour annuler la décision d’expulsion de France !