Hajj 1443 : Quand le coût élevé des frais empêche les Algériens d’effectuer leur pèlerinage

0
listes de pèlerins
Advertisement

Algérie: Le président de la Fédération algérienne des agences de tourisme, Mouloud Youbi, a confirmé que de nombreux noms des listes du Hajj seront retirés, avec le début des procédures administratives, dont les détails ont été annoncés par l’Office national du Hajj et de la Omra récemment.

Dans des déclarations faites à Al-Chorouk, Youbi a déclaré : « L’augmentation du coût du Hajj de 30 millions entraînera la chute de nombreux citoyens inscrits sur les listes qui ne sont pas en mesure de payer le nouveau coût de la visite des lieux saints, en particulier pour les couples mariés qui coûtent plus de 200 millions de centimes, en calculant les dépenses supplémentaires. » .

Le chef de la fédération a ajouté de même source, que « les échos parvenus à la fédération confirment l’incapacité d’un nombre important d’inscrits à la loterie, à payer le nouveau coût, ce qui selon lui constituait un choc pour les citoyens, et cela conduira à une révision radicale des listes de pèlerins, puisque les princes et les gouverneurs ont été chargés de superviser ce processus. » .

Une grande partie des Algériens ont exprimé leur mécontentement face aux prix qu’ils ont qualifiés de très chers pour effectuer les rituels cette saison, le coût s’élevant à 85,6 millions de centimes DA, billet compris.

Jeudi, le ministre des Affaires religieuses et des Dotations, Youssef Belmahdi, a révélé les raisons des coûts élevés de cette saison, qu’il a attribués à la crise mondiale qui a relevé le plafond des transactions économiques sur le marché.

Le ministre a ajouté que les répercussions et les vestiges de la crise sanitaire et sécuritaire dans le monde ont fait grimper les prix par rapport aux saisons précédentes, soulignant que le coût en Algérie est correct par rapport aux missions des autres pays islamiques.

Selon le porte-parole, l’Algérie a pu réserver les meilleures offres disponibles à un coût approprié, notant que l’office du Hajj et la Omra tenaient compte de la situation sociale des citoyens, dans le cadre de fournir les meilleures conditions pour le bon déroulement du Hajj. traiter.

Article précédentSurveillance du crabe bleu sur la côte algérienne.. En savoir plus sur ses dangers
Article suivantAffaire GB Pharma / allégement de la peine pour Ouyahia et Sellal