blank
A demonstrator holds a placard during an anti-government rally in Algiers, Algeria December 27, 2019. REUTERS/Ramzi Boudina - RC2S3E9BCAEO

À l’heure où nous publions cet article, une soixantaine de prisonniers du mouvement populaire le Hirak, ont été remis en liberté provisoire en attendant leur procès. Ces libérations ont eu lieu dans différentes régions du pays.

La Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH), a publié une liste nominative des personnes remises en liberté dans plusieurs villes du pays comme à Bordj Bou Arreridj,Constantine, Alger, Boumerdès, Tlemcen, Batna, Ain Timouchent, Setif, Jijel, Ouargla, Béjaïa, Chlef, Tiaret, Blida, Tizi Ouzou.

Parmi les militants et activistes libérés comptant parmi les personnes les plus médiatisées ayant été relâchées hier se  trouvaient Brahim Lalami (Bordj Bou Arreridj) et Abdelkrim Zeghileche (Constantine).

Article précédentDiplomatie / à Alger, Blinken a abordé plusieurs sujets, dont ceux de la sécurité régionale et des droits de l’homme
Article suivantSuite à la disqualification de l’EN / vers la démission de Charaf-Eddine Amara