Infiltration d’une délégation israélienne au sommet africain : l’enquête révèlera-t-elle la complicité du Maroc ?

    0
    Maroc Israël

    Une infiltration suspecte a eu lieu lors du sommet de la Commission africaine, tenue récemment. Selon le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki, la délégation « israélienne » n’a pas été invitée à ce sommet. Pourtant, une personnalité « israélienne » s’est présentée au sommet munie d’une carte d’entrée. Bien qu’elle ait été priée de partir dès qu’elle a été découverte, cela soulève de nombreuses questions.

    La Commission africaine a ouvert une enquête pour en savoir plus sur cette infiltration. Selon Moussa Faki, cette enquête vise à identifier la personne qui a aidé la délégation « israélienne » à s’infiltrer dans la salle du sommet africain.

    Il est à noter que l’adhésion d' »Israël » en tant que membre observateur a été gelée l’année dernière. En conséquence, la question de savoir si « Israël » peut retrouver son statut d’observateur au sein de l’Union africaine sera résolue lorsque les chefs d’État prendront une décision.

    Le site « New Arab » a également souligné que la délégation « israélienne » utilisait des cartes pour d’autres personnes. Cela signifie que les membres des diplomates au sein de l’Union africaine ont aidé la délégation sioniste à entrer dans la salle de conférence.

    Il est intéressant de noter que le Royaume du Maroc est le seul pays à avoir défendu l’adhésion d’« Israël » en tant qu’observateur au sein de l’Union africaine. L’Algérie et l’Afrique du Sud ont contribué à l’expulsion de la délégation « israélienne » du sommet africain, grâce aux pressions exercées par les deux pays et à leurs intenses démarches diplomatiques.

    En fin de compte, cette infiltration soulève de nombreuses questions sur les motivations des diplomates « israéliens », ainsi que sur l’aide éventuelle qu’ils ont reçue d’autres pays pour infiltrer le sommet africain. La Commission africaine devrait révéler bientôt les résultats de son enquête pour clarifier la situation.

    Article précédentPlusieurs personnes placées en détention provisoire dans l’affaire Amira Bouraoui
    Article suivantL’Espagne renforce sa coopération militaire avec la Mauritanie face à ses relations tendues avec l’Algérie