Rejet de la « Déclaration de Tanger » : L’Union africaine inflige un revers au Maroc

    0
    roi du Maroc, Mohammed VI

    L’Union africaine a rejeté la « Déclaration de Tanger » proposée par le Maroc pour geler l’adhésion du Sahara occidental au sein de l’Union, lors de la trente-sixième session ordinaire de l’organisation. Cette déclaration a été renvoyée aux instances de l’Union africaine pour réexamen, selon l’Agence sahraouie de presse.

    Le ministère sahraoui des Affaires étrangères a qualifié cette manœuvre du Maroc d’initiative visant à armer l’Union africaine. Le communiqué du ministère sahraoui a également souligné que le Maroc cherchait à créer une autre plate-forme de propagande pour sa politique expansionniste contre ses voisins, en particulier la République sahraouie, membre fondateur de l’Union africaine.

    Le Royaume du Maroc a également subi un échec lors du sommet de l’Union africaine, malgré ses tentatives de corruption et une importante délégation de 46 personnes. La candidature de la République sahraouie a empêché le Makhzen d’assumer le poste de vice-président de l’Union africaine.

    De plus, le Maroc n’a pas réussi à modifier le contenu de la stratégie africaine de partenariat, ni à faire passer un paragraphe erroné relatif à la situation des droits de l’homme lors des réunions du Conseil exécutif.

    Le sommet de l’Union africaine a également été marqué par l’expulsion de la délégation israélienne de la salle de réunion et le refus d’accorder à l’entité sioniste un statut d’observateur au sein de l’union.

    L’échec du Maroc à faire avancer sa politique expansionniste et à imposer sa volonté à l’Union africaine est une bonne nouvelle pour la République sahraouie et pour la stabilité de la région.

    Article précédentTayal et Decathlon s’associent pour produire des vêtements de sport en Algérie
    Article suivantPlusieurs personnes placées en détention provisoire dans l’affaire Amira Bouraoui