La peine prononcée en première instance contre Belhouchet Raouf, dit Rayfa, auteur d’une vidéo dans laquelle il avait appelé à « rayer de la carte la région de Kabylie », a été confirmée par la Cour d’Annaba ce dimanche.

La peine de huit mois de prison ferme, prononcée en première instance contre le mis en cause Belhouchet Raouf, poursuivi pour « discours de la haine » et « incitation à la violence » a fini par être confirmée, a-t-on indiqué. Et pourtant, le représentant du parquet avait requis une aggravation de la peine lors de l’audience précédente, le 21 novembre dernier.

À l’origine de cette affaire, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par « Rayfa ». Partagée sur les réseaux dans les jours qui ont suivi l’assassinat du jeune Djamel Bensmail à Larbaâ N’Aṭ Iraten dans la wilaya de Tizi Ouzou l’été dernier, ladite vidéo était devenue virale. Son auteur avait demandé de « rayer la Kabylie de la carte ».