Le patron de la biotech américaine Moderna a dévoilé l’approche de son entreprise pour faire face à Omicron, le nouveau variant de la Covid-19 apparu en Afrique du Sud. Ce dernier a fait savoir que les laboratoires de Moderna sont en train de développer une dose de rappel de son vaccin ciblant le nouveau mutant.   

La biotech compte soumettre aux autorisations sanitaires aux États-Unis les résultats de ses tests d’ici mars 2022, a rapporté Reuters, citant Stephen Hoge, le patron de Moderna.

Ce dernier a expliqué que le moyen le plus rapide pour répondre à une réduction de l’efficacité des vaccins actuels est de développer une dose de rappel spécifique à au nouveau variant.

« Nous avons déjà lancé le programme », a-t-il annoncé, précisant que Moderna travaillait sur un vaccin visant à contrer jusqu’à quatre souches différentes du coronavirus, dont le Omicron.