La CAF refuse d’imposer des sanctions aux fédérations algérienne et marocaine de football après l’incident de la compétition CHAN 2023

0
La CAF refuse d'imposer des sanctions aux fédérations algérienne et marocaine de football après l'incident de la compétition CHAN 2023

Algérie Maroc: Samedi, la commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF) a pris une décision qui a soulagé les fédérations algérienne et marocaine de football. En effet, la CAF a déclaré qu’aucune sanction ne serait imposée à ces deux fédérations concernant les événements qui ont eu lieu lors de la compétition CHAN 2023.

L’équipe nationale marocaine pour les joueurs locaux s’est retirée de la participation au Championnat d’Afrique de cette catégorie, que l’Algérie a accueilli entre janvier et février, dans un effort malveillant de Fouzi Lakjaa pour ternir l’image de notre pays, qui était désigné pour accueillir CAN 2025.

Après il a également tenté de gagner une autre bataille, mais un homme politique a soulevé ses médailles dans un palais, Mohammed VI, pour envoyer l’équipe nationale de son pays à bord d’un avion local atterrir sur le sol algérien. Avant de recevoir un coup de tête sur un rocher solide, son cerveau s’est presque effondré !

La Fédération algérienne de football n’a pas été tenue pour responsable des déclarations audacieuses du petit-fils du défunt leader révolutionnaire sud-africain Nelson Mandela, lors de la cérémonie d’ouverture de CHAN 2023, sur la nécessité de libérer le Sahara Occidental, qui souffre des crimes de l’occupant marocain. La CAF a ainsi clos définitivement ce dossier.

Cette décision de la CAF a été accueillie favorablement par les deux fédérations de football. Pour autant, il est important de souligner que les tensions politiques entre l’Algérie et le Maroc ont eu un impact négatif sur le sport dans la région. Il est temps que les deux pays mettent fin à leurs différends et travaillent ensemble pour promouvoir le sport et la coopération régionale.

En conclusion, la décision de la CAF de ne pas imposer de sanctions aux fédérations algérienne et marocaine de football dans l’affaire CHAN 2023 a mis fin à un chapitre difficile pour les deux pays. Cependant, les tensions politiques entre l’Algérie et le Maroc ont eu un impact négatif sur le sport dans la région et il est temps que les deux pays travaillent ensemble pour promouvoir le sport et la coopération régionale.

Article précédentStaffan de Mistura en mission de négociation pour le Sahara Occidental au Maroc et en Algérie
Article suivantAffaire Amira Bouraoui : L’ambassadeur d’Algérie en France bientôt de retour malgré la suspension de la délivrance des laissez-passer consulaires