La formation des soldats de réserve 30 jours par an et l’exemption des officiers supérieurs

0
projet de loi sur la réserve militaire
Advertisement

Algerie: La commission de défense de l’Assemblée populaire nationale débat le projet de loi de réserve militaire visant à soutenir les capacités humaines des militaires en situation de crise.

étant donné que le système actuel est opaque, le nouveau texte fixe la période de mobilisation dans les réserves à 25 années suivant la fin du service actif, alors qu’il a été décidé de soumettre les réservistes à un entraînement d’une durée n’excédant pas 30 jours par an.

Selon le texte du projet, la loi sur la réserve militaire vise à développer  les capacités de l’armée, y compris les réserves humaines qualifiées, destinées à renforcer les rangs en cas de crise, en révisant le cadre juridique régissant la réserves, et le projet propose l’élaboration d’un nouveau cadre juridique unifié régissant la réserve militaire en tant que ressource. Une stratégie profonde qui vise à intensifier ce dispositif conformément aux exigences des dispositions constitutionnelles, notamment l’ordonnance 06-02 du 28 février 2006, qui comprend la loi fondamentale générale pour le personnel militaire.

Le nouveau texte stipule que la période légale de réserve doit être maintenue dans un délai de 25 ans, sous réserve de la limite d’âge pour le personnel militaire en service et sous contrat, et que l’âge doit être ajusté de manière à permettre leur maintien en réserve, avec un maximum de 30 jours par année pour la restitution, l’exercice ou le renouvellement des connaissances.

Le projet proposait la création de commissions de dispense temporaire de convocation, d’expertise médicale et de doléance, ainsi que la possibilité d’une promotion à un grade supérieur en fonction du niveau d’instruction pour le réserviste issu du service national et a été convoqué à nouveau.

Le document donnait la priorité à la convocation de ceux qui n’avaient que cinq ans depuis leur départ des rangs de l’armée, qui sont étiquetés «réserves prêtes», suivis de la catégorie de «première réserve» avec une période de dix ans pour ceux qui ont terminé la période de réserve prête et la catégorie de « deuxième réserve, pour une durée de dix ans ». Ce sont ceux qui complètent la première réserve.

Le nouveau projet de loi exemptait les officiers supérieurs âgés de 70 ans « de général de brigade à général major » et les officiers supérieurs « commandant à colonel » âgés de 65 ans, les officiers subalternes « lieutenant à capitaines » âgés de 50 ans, les sous-officiers adultes en service « 60 ans ». vieux », sous-officier et hommes Le rang des contractuels de 50 ans a été mobilisé, tandis que le délai a été réduit de 5 ans pour les femmes militaires.

Le texte inclut parmi les listes des réservistes militaires actifs, les militaires sous contrat de tous grades qui ont accompli leur service dans les rangs de l’armée et qui sont retournés à la vie civile, et les militaires du service national de tous grades qui ont rempli leurs obligations envers la nation. service et dont le service a été définitivement terminé, et qui sont retournés à la vie civile.

Sont exclus de l’inclusion dans la réserve «les militaires actifs et sous contrat qui ont été radiés des rangs de l’armée selon les cas prévus par la loi fondamentale générale pour les employés militaires, y compris les militaires en activité et sous contrat dont le service a été définitivement résilié dans l’armée pour raison médicale, quant à leur incapacité définitive à accomplir leur service dans l’armée dans les conditions prévues par le règlement applicable régissant la qualification médicale pour le service dans l’Armée Nationale Populaire. possibilité pour un militaire inclus dans les réserves de conserver le grade et les décorations décernés lors de sa cessation définitive de service.

La tâche des soldats de réserve, selon l’article 3 du texte du nouveau projet, est de renforcer l’Armée Nationale Populaire pour faire face aux menaces internes et externes conformément aux dispositions de la Constitution.

Article précédentLes capacités énergétiques de l’Algérie sont renforcées par les découvertes successives
Article suivantEmirates Airlines annonce une opération sélective pour ses équipages à Alger en juillet prochain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici