blank

La garde à vue de Zaki Hannache, activiste devenu porte-voix des détenus, véritable mémoire vivante du Hirak et chroniqueur des arrestations qui touchent ses militants a été prolongée.

Arrêté, puis placé en garde à vue le 18 février, Zaki Hannache demeurera au commissariat suite à la prolongation de celle-ci,

a indiqué l’avocate et défenseuse des droits de l’homme Zoubida Assoul, dans un post Facebook, après lui avoir rendu visite ce lundi.

« L’enquête se poursuit en attendant sa probable présentation demain devant le procureur », a-t-elle indiqué, précisant que Zaki Hannache « se porte bien ».

Article précédentTransport / le président Tebboune annonce l’ouverture d’une ligne maritime Alger-Doha
Article suivantBrest / Youcef Belaïli ciblé par des injures racistes