Selon les révélations du consortium regroupant quelque 47 médias dont le journal français Le Monde, plus de 500 figures de l’État algérien possédaient des comptes bancaires bien garnis chez le Crédit Suisse.

Ainsi, l’enquête internationale « Suisse Secrets », a révélé que parmi ces 500 personnes figuraient les noms de Khaled Nezzar et celui d’Abdelaziz Bouteflika.

Toujours selon la même source, le général Nezzar détenait un compte bancaire chez Crédit Suisse. Ce compte aurait été actif de février 2004 à mai 2013 avec un total de 2,1 millions de francs suisses, soit 1,4 million d’euros selon Le Monde.

Le journal français a affirmé avoir contacté les avocats du général Nezzar pour les interrogé à propos de ces fonds. Ces derniers ont assuré que « les sources de fonds de leur client viennent exclusivement d’activités légales ».

S’agissant du défunt président Abdelaziz Bouteflika, le consortium a affirmé que l’ancien président décédé en 2021 possédait un compte d’un million d’euros auprès de la même banque. Ce patrimoine n’a jamais été déclaré, a souligné la même source.

Article précédentJustice / Kamel Chikhi, alias le boucher, condamné à deux ans de prison
Article suivantAbdelmadjid Tebboune / « Nous essayons de nous rapprocher des pays du Golfe et de les défendre, car ce qui les touche nous touche »