pétrole

La réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et de ses alliés « OPEP + », qui s’est tenue aujourd’hui, jeudi, a abouti à une nouvelle décision concernant la production de pétrole.

L’organisation pétrolière a décidé d’augmenter sa production totale de pétrole de 432 000 barils par jour, au cours du mois de juin.

Selon la nouvelle décision, l’Algérie, en tant que membre de l’organisation, continuera, avec le reste des membres, à travailler sur le plan d’augmentation progressive de la production, qui a été approuvé l’année dernière.

La nouvelle décision coïncide avec la hausse des prix de l’or noir et sa réalisation de gains importants.

Il est à noter que l’Algérie avait décidé d’augmenter sa production pétrolière, au cours du mois de mai en cours, par rapport à avril dernier.

La production algérienne est estimée à 1 013 000 barils par jour durant le mois de mai en cours.

Aujourd’hui, jeudi, le pétrole algérien, Sahara Blend, a atteint un nouveau sommet, son prix ayant atteint 111,15 dollars le baril, soit une augmentation de 2,40% par rapport aux ventes d’hier.

Les prix à terme du Brent ont augmenté de 1,45% à 111,74 dollars le baril.

Les prix du pétrole devraient continuer d’augmenter, après que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé mercredi les pays de l’Union européenne à interdire les importations de pétrole russe, dans le cadre d’un sixième train de sanctions visant les importations de pétrole russe en raison de ses opérations militaires en Ukraine.

Les prix du pétrole font de nouveaux gains

Les prix du pétrole ont augmenté jeudi, prolongeant les gains dans un contexte de problèmes d’approvisionnement alors que l’Union européenne proposait des plans pour imposer de nouvelles sanctions à la Russie.

Le prix des contrats à terme sur le Brent de référence, pour livraison en juillet, a augmenté de 0,37 %, pour atteindre 110,55 $ le baril.

Les prix à terme du brut West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en juin ont augmenté de 0,19 %, enregistrant 108,01 $ le baril.

Les deux indices de référence ont bondi de plus de 1 $ le baril plus tôt dans la séance d’aujourd’hui, dans des échanges volatils, après avoir gagné plus de 5 $ le baril mercredi.

Cela intervient alors que le marché anticipe la réunion de l’alliance « Opep + » prévue jeudi, pour discuter de la politique de production au cours du mois de juin prochain.

 

Article précédentEspanyol : 15 000 documents et 1 000 photos ont été extraits du téléphone de Sanchez par Pegasus
Article suivantAcquisition du gaz algérien, L’Allemagne entre dans la ligne.