L’Algérie récupère un hôtel de Ali Haddad en Espagne et ses propriétés à l’étranger

0
Ali Haddad
Advertisement

Plusieurs source médiatiques ont révélé que l’Algérie poursuit le processus de recherche de l’argent pillé pendant la période de feu le président Abdelaziz Bouteflika et tente de le récupérer.

Selon le site Al -Araby Al -Jadeed , les membres du comité chargé de récupérer les fonds pillés se rendront en Suisse dans les prochains jours, afin de scruter la propriété de certains biens immobiliers qui appartiendraient actuellement à des hommes d’affaires. emprisonné dans des affaires de corruption.

Les mêmes sources ont indiqué que les membres de la commission tenteront d’enchaîner les premiers contacts avec le gouvernement suisse pour accéder aux comptes financiers atteints par les enquêtes judiciaires en Algérie.

Al -Araby Al -Jadeed a ajouté que le comité s’est rendu en France au début de l’année puis en Espagne, et ses membres ont pu récupérer une quarantaine de propriétés, d’une valeur avoisinant les 500 millions d’euros, dont un hôtel pour l’homme d’affaires Ali Haddad à Barcelone . , et des appartements de luxe à Paris, Lyon et Lille, France, sachant qu’il en existe des dizaines Parmi les délégations judiciaires adressées à 11 pays : Suisse, France, Espagne, Italie, Luxembourg, Panama, Irlande du Nord, Chine, Amérique, Canada et les Emirats Arabes Unis .

Une source du comité a admis sur le site arabe, que l’accès aux comptes bancaires reste difficile voire quasi impossible, pour les gouvernements d’argumenter le secret des comptes, ce qui complique le travail des ambassades algériennes, qui s’efforcent de nous ouvrir la voie avec le administrations et banques des pays concernés, d’accéder à des biens immobiliers et à des comptes sur ordre de la justice algérienne. Nous craignons de vendre les propriétés restantes après que les médias aient révélé des tentatives en ce sens.

Pour mémoire, le président Abdelmadjid Tebboune a ordonné la création d’une agence nationale de recouvrement des biens et fonds confisqués en tant que nouveau mécanisme sous la tutelle des ministères des Finances et de la Justice.

Tebboune avait promis aux Algériens lors de sa campagne présidentielle de 2019 de récupérer l’argent pillé par le « gang » de Bouteflika.

Article précédentAlgérie Poste lance un nouveau service à distance
Article suivantSommet d’Algérie: Une station du consensus, de résolution des différends et du soutien à la Palestine