L’ambassadeur de France au Maroc clarifie la position de son pays sur la résolution européenne sur la liberté de la presse

    0
    L'ambassadeur de la France au Maroc, Christophe Lecourtier

    L’Ambassadeur de France au Maroc, Christophe Lecourtier, a pris ses distances avec une récente résolution du Parlement européen concernant la détérioration de la liberté de la presse au Maroc. Dans une interview avec le magazine francophone Tel Quel, M. Lecourtier a déclaré que cette résolution «n’engageait aucunement la France» et que le gouvernement français ne pouvait pas être tenu responsable des eurodéputés.

    Le 19 janvier, le Parlement européen a adopté à une large majorité une résolution qui exhorte les autorités marocaines à respecter la liberté d’expression et les libertés des médias et à mettre fin au harcèlement de tous les journalistes. Le texte fait également référence à une implication présumée du Maroc dans un scandale de corruption au Parlement européen.

    Depuis ce vote, la classe politique marocaine et les médias proches du pouvoir sont en colère contre la France. Un parlementaire marocain a accusé l’«État profond français» d’être à l’origine de la résolution et a déploré que Stéphane Séjourné, un proche de la présidence française, en ait été un des architectes.

    En plus de ce vote, la France est critiquée pour son attitude sur la question du Sahara occidental, qui est considérée comme une «cause nationale» au Maroc, et pour son rapprochement récent avec l’Algérie, qui est une rivale régionale du Maroc. La perspective d’une visite d’État du président Emmanuel Macron au Maroc semble s’éloigner.

    Article précédentL’Algérie, le Maroc et la France : une histoire complexe
    Article suivantCAN 2025: Le Maroc et l’Algérie se disputent l’hôte du plus grand tournoi de football en Afrique