Le Front islamique du salut, FIS , soutient l’initiative du président Abdelmadjid Tebboune

0
Front islamique du salut
Advertisement

Algerie: Un groupe de militants du Front islamique du salut, FIS, a exprimé son soutien à l’initiative du président de la République Abdelmadjid Tebboune pour la réunification.

Il y a 30 ans, plus de 20 militants du Front islamique du salut ont publié une déclaration louant l’initiative d’Abdelmadjid Tebboune.

« Nous ne pouvons pas nier les efforts continus du président pour construire des ponts de confiance dans la société et des décisions pratiques en matière de développement économique et de lutte contre la corruption financière et le crime organisé », a déclaré le communiqué.

Il a ajouté : « Nous ne devons pas remettre en cause toutes les initiatives émises par l’autorité, aussi importantes soient-elles, et nous notons avec intérêt les récentes déclarations du chef d’état-major de l’armée, Saïd Chanegriha, qui appelle toutes les couches de la société préserver l’unité nationale, et nous pensons que ces initiatives traduisent la volonté politique de construire une nouvelle ère pour l’Etat algérien. » .

Il a poursuivi : « Nous déclarons clairement notre détermination à adhérer à la méthode de modération et à respecter les différentes positions des composantes de la société algérienne, et en même temps rejetons les positions extrémistes et les accusations arbitraires de personnes et de corps, et nous considérons que l’État algérien être la propriété de tous. »

Ils ont souligné dans le communiqué que « les événements amers que l’Algérie a connus au cours des dernières décennies nous font nous placer devant la responsabilité historique de notre pays pour clarifier notre position sur les événements actuels et les mesures pratiques qui doivent être prises ».

Les militants ont souligné: « Nous sommes pleinement convaincus que le peuple algérien comprendra les véritables raisons de notre initiative et les motifs urgents qui nous poussent à mettre fin à toutes les tensions dans notre pays, à parvenir à la stabilité nationale et à la paix civile et à résoudre tous les problèmes en suspens. des vestiges de la tragédie nationale. »

Il est à noter que l’agence de presse algérienne avait révélé l’initiative dans un bref article sans détails, et le président Abdelmadjid Tebboune en a également parlé lors d’une réunion avec la communauté en Turquie sans dévoiler toutes ses démarches.

Les médias ont révélé plus de détails sur l’initiative , dont les premières étapes préparatoires devraient être la libération des militants politiques.

Le site Internet Arab Post a rapporté, citant des sources bien informées, que les juges de la république avaient reçu des instructions pour convertir les affaires pénales des militants politiques et des droits de l’homme actuellement en prison en délits, « en préparation de leur libération ».

Selon les mêmes sources, cette étape signifie la délivrance de peines clémentes à leur encontre qui n’excèdent pas la période qu’ils ont passée en détention provisoire, c’est-à-dire leur libération.

Elle a ajouté que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, compte clore définitivement ce dossier, libérer les prisonniers politiques et se réconcilier avec l’opposition à l’étranger, avant les célébrations du soixantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, qui auront lieu le 5 juillet 2022.

Article précédentEconomie: Un intérêt américain à investir en Algérie
Article suivantAlgérie: Un complexe touristique de Sonatrach entrent en service à Mostaganem