Lutte contre la triche aux BAC .. Le ministère de la Justice donne des instructions « strictes » aux procureurs

0
ministère de la Justice
Advertisement

Algérie: jeudi, le ministère de la Justice a publié une déclaration concernant la sécurisation des examens intermédiaires et du baccalauréat pour le mois de juin en cours.

Hier, le ministère a indiqué avoir transmis un mémorandum de travail aux procureurs de la République des conseils de la justice dans le but de prendre les mesures nécessaires pour prévenir et combattre les délits de fraude et les fuites de sujets d’examen, notamment en utilisant les technologies de l’information et de la communication.

Le mémorandum insiste, a ajouté la source, sur la nécessité d’un traitement judiciaire strict par un suivi pénal immédiat en coordination avec les autorités compétentes de la police judiciaire et l’Autorité nationale pour la prévention et le contrôle des délits liés aux technologies de l’information et de la communication.

Les services du ministre Abderrachid Tebbi ont demandé aux procureurs de la République d’installer une cellule de vigilance et de suivi au niveau de chaque conseil judiciaire sous leur présidence et avec comme membres le directeur de l’éducation, le chef de la sûreté de l’État, le chef du Groupe Régional de la Gendarmerie Nationale, du Chef de la Direction Régionale de la Sécurité Intérieure et de toutes les personnes impliquées en la matière, de prendre des mesures proactives et de suivre le bon déroulement de ces examens.

Le ministère de la Justice a déclaré que ce processus vise à assurer la crédibilité des examens et à prendre soin de l’avenir des étudiants, en particulier des superviseurs qui réussissent des examens importants.

Les épreuves du BEM débuteront lundi prochain, le 6 juin, jusqu’au 8 du même mois.

Les épreuves du baccalauréat commencent le 12 juin et se poursuivent jusqu’au 16 juin.

Mardi, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed , s’est engagé à appliquer la loi contre ceux qui sont confus sur le processus d’examen et les tricheurs, ainsi que les éditeurs de sujets fabriqués.

Article précédentVidéo| Youcef Aouchiche révèle ce qui s’est passé entre lui et le président Tebboune
Article suivantL’Algérie renouvelle son soutien à la stabilité de la Libye