Le Maroc inaugure sa première usine de cannabis

    0
    Le Maroc inaugure sa première usine de cannabis pour les industries alimentaires et médicales

    Le Maroc a inauguré sa première usine de transformation de cannabis destinée à l’industrie alimentaire et médicale.

    La coopérative non gouvernementale BioCANNAT a annoncé sur sa page Facebook que l’usine se situe dans la zone de Bab Bard dans la région de Chefchaouen, et qu’elle est la première unité de production au niveau national pour l’exploitation du cannabis à des fins industrielles et pharmaceutiques. Cette usine de transformation permettra de produire du cannabidiol, du cannabijgol, du cannabinol et d’autres substances.

    La coopérative BioCANNAT a obtenu la première licence nationale de conversion de cannabis au Maroc en octobre dernier, selon la même source.

    L’Agence nationale pour la légalisation des activités liées au cannabis avait accordé 10 licences pour exercer des activités de production de cannabis, de commercialisation et d’exportation de cannabis et de ses produits à des fins médicales, pharmaceutiques et industrielles dans trois provinces du nord.

    En mars 2021, le gouvernement marocain a ratifié la loi relative aux usages légaux du cannabis, créant une agence dont la mission est de développer une filière agricole du cannabis et d’octroyer des licences aux agriculteurs.

    Le Maroc dépend fortement des entrées du commerce du cannabis, en particulier de la culture du «kif», qui contribue à fournir des ressources financières au Trésor public et à soutenir l’économie marocaine dans son ensemble. Cette usine de transformation de cannabis pourrait permettre au Maroc de développer une industrie légale et de diversifier son économie.

    En conclusion, l’inauguration de la première usine de transformation de cannabis au Maroc est une étape importante dans la légalisation de cette plante et l’ouverture d’une nouvelle filière agricole et industrielle pour le pays.

    La coopérative BioCANNAT a obtenu la première licence de conversion de cannabis au Maroc en octobre 2021, et cette nouvelle usine permettra la production de substances destinées à l’industrie alimentaire et médicale. Cette étape pourrait aider le Maroc à sortir de sa crise économique en diversifiant son économie et en exploitant les ressources de la plante de cannabis de manière légale et réglementée.

    Article précédentL’ONU appelle le Maroc à cesser ses violations au Sahara Occidental
    Article suivantKamal Bouakaz appelle à des manifestations de masse en France pour soutenir l’Algérie