Le ministre des finances s’entretient avec le président de la Banque africaine de développement de l’état de la coopération entre l’Algérie et l’institution

0
ministre des finances
Advertisement

Algérie Afrique: Le ministre des Finances, Abderahmane Raouia, s’est entretenu, vendredi dans la capitale ghanéenne, Accra, avec le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, de l’état de la coopération entre l’Algérie et cette institution financière régionale.

En marge des réunions annuelles du groupe de cette autorité financière , Rawia a rencontré plusieurs de ses homologues, notamment son homologue sud-africain, Enoch Gudongwana.

Les entretiens entre les deux parties ont porté sur les défis de développement du continent africain et les solutions qui doivent être envisagées pour renforcer sa résilience, notamment dans les pays les plus fragiles.

Par ailleurs, Rawia a rencontré une délégation de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) conduite par le vice-président exécutif Denis Denia.

Les deux responsables ont évoqué le parcours actuel de l’adhésion de l’Algérie à cette banque et les perspectives de coopération ainsi que les possibilités de partenariat entre les deux parties, notamment dans le domaine de la promotion du commerce intra-africain et de l’accompagnement des concessionnaires algériens pour renforcer leur présence dans le marché continental.

Les Assemblées annuelles 2022 sont consacrées au thème : « Soutenir la résilience climatique et une transition énergétique juste en Afrique ».

Elle a représenté une opportunité d’échanger sur les défis de développement auxquels est confronté le continent africain, notamment dans un contexte mondial d’incertitudes, notamment dans la période actuelle.

A cet égard, il a été noté que « les conséquences de l’épidémie de Covid-19 et de la crise ukrainienne ont entraîné des perturbations importantes dans les voies de développement des pays africains ».

Au cours de la séance de discussion entre les gouverneurs de la Banque africaine de développement, les gouverneurs ont appelé cette institution à coopérer avec d’autres partenaires au développement afin de renforcer la capacité de l’Afrique à résister aux futures crises sanitaires et économiques et à accroître l’autonomisation du continent dans le domaine de la production pharmaceutique en renforçant son capacités productives et technologiques dans ce domaine.

Ils ont également appelé cette institution à accélérer l’incarnation de la sécurité alimentaire en accordant une attention particulière au secteur agricole, et en identifiant des solutions innovantes de financement ciblé pour lutter contre les effets dévastateurs du changement climatique.

Ces rencontres ont constitué l’occasion pour les Gouverneurs de la Banque Africaine de Développement d’échanger avec le Président de cette institution les perspectives stratégiques de la Banque dans les dix prochaines années dans le but d’accompagner le continent africain à faire face aux défis de développement imposés au sein de la géopolitique mondiale. -contexte stratégique et économique.

Les enjeux de la pérennité financière de la banque et de sa pérennité à moyen et long terme ont également été abordés, ainsi que les aspects liés à l’amélioration de sa gouvernance.

A noter que le ministre des Finances participe, à la tête d’une délégation algérienne, aux assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement, tenues à Accra (Ghana) du 24 au 27 mai.

Article précédentUn ancien ambassadeur tunisien explique ce que Tebboune voulait dire lorsqu’il parlait de la démocratie en Tunisie
Article suivantUne hausse des prix du pétrole et des attentes que le prix du baril atteindra le seuil de 150 dollars