Le groupe Tagrawla est-il interdit de participer au festival de la Chanson Kabyle de Béjaïa ? Ce mythique groupe, auteur de très célèbres chansons kabyles de style moderne telle « Yemma thedda hafi », a été éjecté du festival par la directrice de la maison de la culture de Bejaïa, accusent les musiciens de Tagrawla.

Belaid Tagrawla, chanteur du groupe et ex-animateur vedette de la radio chaine II, est persuadé qu’il s’agit d’une censure qui ne dit pas son nom. Joint par téléphone, Belaïd nous avoue qu’il ne comprend pas les raisons de cette interdiction. Un refus de participation qui se répète pour la deuxième année consécutive, au grand dam des milliers de fans de ce groupe de musique très célèbre en Kabylie.

Mais ce qui étonne Belaid Tagrawla, c’est l’attitude de la directrice de la maison de culture de Béjaïa. Celle-ci a promis à maintes reprises d’inscrire le groupe sur la liste des participants. Ce qui n’a jamais  été fait, explique le leader du groupe. Pour Belaïd, c’est la  directrice de la maison de la culture, également commissaire du festival, qui demeure la principale responsable de cette situation. « Il est possible que cette directrice se retrouve dépassée, et que le programme du festival soit concocté ailleurs, mais elle demeure responsable de cette interdiction à partir du moment qu’elle est la commissaire de ce festival », dénonce-t-il.

Pour rappel, le groupe Tagrawala a participé plusieurs fois à des festivals nationaux de la chanson Amazighe, comme le festival de la chanson Chaoui ou le Festival culturel de la chanson et de la musique du M’zab.  Il s’est aussi fait connaître dans plusieurs festivals internationaux. Mais aujourd’hui, le groupe Tagrawla est privé de son public en Kabylie. Pour de nombreux observateurs, cette interdiction reste mystérieuse et inexpliquée, d’autant que le groupe est très apprécié au niveau national et particulièrement en Kabylie.

Arezki IBERSIENE

Originally posted 2014-08-08 10:42:43.

Article précédentLPP/Comment choisir les sites de vos futurs logements
Article suivantSelon la COFACE, « Bouteflika ne se représentera pas » en 2014