Le parti des travailleurs critique la loi de finances et dresse un sombre tableau de la situation épidémiologique

0
Louisa Hanoune

Algerie: Aujourd’hui, vendredi, le parti des travailleurs a critiqué la loi de finances de 2022, la qualifiant de « véritable bombe à retardement qui menace la sécurité nationale ».

Dans un communiqué , publié à l’issue de la réunion de son bureau politique, le parti a estimé que les déclarations du ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamal Rizik, « ne libèrent que des complications ».

Selon le parti de Louisa Hanoune, l’autorité est « incapable » de contrôler le marché et de contrôler l’activité commerciale, ce qui accroît l’expansion d’un commerce chaotique.

La formation politique a indiqué que l’Office national des céréales et l’Office national du lait étaient « en train d’être détruits ».

Le communiqué indiquait : « L’aliénation est confirmée entre ceux qui dirigent le pays et la majorité du peuple, qui est épuisée par les politiques impopulaires et injustes.

Il a ajouté : « Le désarroi s’est propagé à la fois chez les commerçants, les restaurateurs, les différents services et les familles en raison de la terrible baisse de la consommation ».

En ce qui concerne la situation épidémiologique, le Parti travailliste doute du nombre réel d’infections et de décès par le virus Corona, selon des déclarations de responsables au niveau des hôpitaux, des laboratoires et des cliniques privées.

Le parti des travailleurs a souligné que « l’explosion » de l’épidémie de Covid et l’arrivée de la quatrième vague étaient attendues, du fait que le gouvernement « n’a pas fourni les conditions nécessaires au niveau des hôpitaux pour faire face à la situation ».

Pour le parti, « le gouvernement est aujourd’hui confronté à une crise des hôpitaux qui arrivent à saturation, et le gouvernement ne remplit pas sa mission de prévention en termes de tests, analyses et radiographies, qui ne sont toujours pas gratuits et donc pas à la portée de la grande majorité des gens.

Le parti a appelé à ce que la subvention Covid soit versée au profit des professionnels de santé, qui, selon lui, ne disposent pas de la protection sanitaire nécessaire.

Article précédentDe fausses informations sur Omicron pourraient conduire à l’effondrement de la situation sanitaire en Algérie
Article suivantAl-Wadhahi : On ne s’attendait pas à ce visage terne de l’équipe nationale dans un match décisif