Le Syndicat algérien des paramédicaux (SAP) est en attente d’une « invitation officielle au dialogue » de la part du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a indiqué lundi son secrétaire général, Ghachi Lounès. Selon M. Ghachi, contacté par l’APS, la réunion prévue dimanche entre le SAP et le ministère de la Santé –après que ce dernier eut accepté de recevoir le syndicat– « n’a pas eu lieu ». Il a ajouté que « de toute façon, le syndicat n’a reçu aucune invitation officielle dans ce sens ».
Le secrétaire général du SAP a indiqué que la grève illimitée à laquelle il a appelée depuis mardi, 8 février, se poursuivra dans les hôpitaux et les polycliniques du secteur public « dans l’attente d’une réaction positive du ministère de la Santé ». Selon des sources hospitalières, le mouvement de grève des paramédicaux se poursuivait mardi dans des centres hospitalo-universitaires (CHU) d’Alger.

Le SAP revendique la promulgation du statut particulier des paramédicaux, leur intégration dans le tableau A catégorie 11, ainsi que l’intégration de la formation paramédicale dans le système LMD (Licence-master-doctorat) pour bénéficier d’une formation (Bac+4).

Une grève de deux jours avait été observée le 1er et 2 février.

Le ministre de la Santé, Djamel Ould Abbès, a affirmé, à maintes reprises, que les préoccupations des paramédicaux ont été officiellement prises en charge. M. M.Ould Abbès a encore assuré que le ministère demeure « fidèle » à tous ses engagements avec les partenaires sociaux, rappelant qu’il a déposé à la Fonction publique le nouveau projet de statut avec le LMD et la classification à la catégorie 11. Il a appelé au dialogue et à la concertation, « seuls moyens », a-t-il dit, « à même de permettre de concourir à l’amélioration des conditions socio-professionnelles des professionnels de la santé publique ».

APS

Originally posted 2011-02-15 09:18:33.

Article précédentTourisme: La Tunisie a séduit près de1,3 millions d’Algériens en 2014
Article suivantBouira/ un sexagénaire abat trois membres de sa famille à l’aide d’un fusil de chasse