A la vue du récent rapport de la organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’obésité est devenue un phénomène hautement préoccupant en Algérie. Au Maghreb, il s’agit du pays qui compte le plus d’obèses et le 3è Etat le plus touché par l’obésité d’Afrique du nord, selon cette agence onusienne. A l’échelle mondiale, le Mexique et l’Egypte détrônent les Etats-Unis, le leader jusqu’ici incontesté du classement, indique la même source.

En Algérie, l’obésité est une maladie qui prend des allures d’épidémie tant le nombre de personnes qui en souffrent augmente sensiblement. Dans un rapport rendu publique le mois dernier, l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) révèle que 15,9 % des enfants et 17,5 % des adultes du pays sont concernés par ce fléau. Au total, ils sont plus de 6 millions d’Algériens en surcharge pondérale. Une statistique élevée qui fait de l’Algérie le pays du Maghreb avec le plus grand nombre de personnes obèses. A titre de comparaison, la Tunisie compte 9 % des enfants et 23,8 % des adultes obèses tandis que 14,9 % d’enfants et 17,3 % d’adultes marocains sont considérés comme tel par la FAO.

Les Algériens en surpoids courent un grave risque pour leur santé. Ils sont effectivement plus exposés que la moyenne à certaines maladies telles que les accidents cardio-vasculaires, le diabète, les troubles respiratoires, l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang, voire l’hernie discale… Autant de maladies qui ont pour origine une surcharge pondérale.

Le changement d’habitudes alimentaires explique en grande partie la progression de ce phénomène inquiétant. Dans nos assiettes, les plats traditionnels, chorba, couscous, m’touem, ont été remplacés par la culture du fast-food : sandwichs-frites-omelette, pizzas, hamburgers. Le mois sacré du Ramadhan constitue donc un retour au source pour les Algériens qui redécouvrent ainsi leur tradition culinaire, riche et saine.

Egypte et Mexique, poids lourds du monde

Sur le plan international, la grande surprise vient des Etats-Unis qui perd cette année sa place de numéro un incontesté du classement mondial des pays les plus touchés par le phénomène d’obésité. A croire que la bataille contre l’obésité menée par la First lady Michelle Obama porte ses fruits. D’après la FAO, les nouveaux poids lourds de la planète sont le Mexique et l’Egypte. L’Organisation onusienne chiffre le taux d’obésité des Égyptiens à 34,6% de la population adulte et celui des Mexicains à 32,8%, contre 31,8% pour les Américains.

Originally posted 2013-07-10 16:40:21.

Article précédentManifestations hebdomadaires / le ministère de l’Intérieur pose des conditions
Article suivantVidéo. Quand un célèbre humoriste français imite Abdelaziz Bouteflika